lundi 13 juin 2011

1 mois plus tard...

Pour ceux qui suivent les mésaventures de ma tribu, mon petit homme à repris l'école il y a un mois... Suite à une déscolarisation de 8 mois...(Rattrapage LA et ensuite ICI   pour ceux qui n'étaient pas là...)

Sa première semaine d'école est passée très vite...

Le lundi matin il était super motivé de découvrir sa classe, sa maîtresse etc... Tellement qu'après l'avoir rassuré une bonne dizaine de fois à coup de "Mais bien sûr mon petit coeur que je vais venir te chercher à l'école ce midi, et non je ne vais pas t'oublier !" il est finalement parti à la main de sa maîtresse sans même se retourner ni me faire un bisou !


Le lendemain, j'ai passé ma journée avec eux en sortie de classe dans un grand parc de la métropole et cela me permit de faire plus ample connaissance avec ses camarades, de veiller à ce que tout le monde soit bien sympa avec lui et de décourager l'éventuelle terreur des bacs à sable de prendre mon fils pour cible! lol
Il était bien sûr ravi que je sois là et a profité de sa journée pour me présenter ses copains...
Il n'avait rien vu passer que nous étions déjà mercredi...

Le jeudi matin fut difficile... Journée beaucoup moins drôle, maman ne viendrait pas ce jour là , ni le lendemain... Alors forcément des larmes coulèrent... Toujours la même angoisse, que je le laisse mais contrairement au mois de septembre, il est heureux d'aller à l'école, ça lui plaît, sa maîtresse est très gentille mais "c'est long le matin"...

Même schéma le vendredi surtout que sa maîtresse, la directrice herself, est en journée de décharge et qu'il découvre donc une nouvelle maîtresse... Pour autant je le récupère tout joyeux le midi... Là aussi c'est très différent du mois de septembre, où même le midi il pleurait en me voyant et me hurlait qu'il ne voulait plus revenir... Je suis donc confiante tout en sachant que la semaine suivante sera décisive...
Soit cela se dégrade très vite comme il y a quelques mois, soit cela s'améliore doucement...
A la maison, il n'est pas perturbé pour deux soux, n'évoque même pas l'école en dehors du matin sur le départ , et encore il est le premier dehors donc je suis relativement confiante...relativement.

La semaine suivante, les matins sont difficiles, toujours heureux de partir sur le chemin de l'école, mais toujours les larmes, les angoisses le matin au moment de la séparation... Sa maîtresse très chouette ne le force pas et patiente que la séparation vienne de lui, elle voit que je ne suis pas du genre "mère poule" à fire durer par plaisir... Je me montre donc ferme et directive tout en le rassurant "Oui je t'aime très fort, oui je pense à toi le matin, oui c'est long, mais tous les enfants vont à l'école et tu dois aussi y aller... Ne t'inquiètes pas je reviens te chercher ce midi, je n'oublierai pas et maintenant tu files juste après mon énorme bisoux d'amour !" Un matin plus difficile, je ressortirai même de l'école une fois tous les parents partis et les portes refermées... Mais sa maîtresse ne lui a jamais mis la pression et lui consacre à chaque fois 5 minutes d'exclusivités une fois la séparation effectuée...
Evidemment, je ne peux me résoudre à rentrer sans m'assurer que tout aille bien, et je constaterai plusieurs fois que 3 minutes après mon départ ses joues étaient sèches et il jouait avec sa maîtresse à une nouvelle activité...
Les midis, je retrouve mon petit pinson, tout gai, chantant... Mais refusant catégoriquement de me dire ce qu'il faisait à l'école... Le mutisme complet dès que l'on en parle... Rien ! Pas un mot !!! Il ne semble pas perturbé mais refuse de parler de quoi que ce soit ce qui m'inquiète malgré tout...
Ce n'est que le vendredi midi que je comprendrai que mon petit homme venait de passer ses 15 derniers jours à me confectionner mon cadeau de fête des mères et que si il ne disait rien, c'était pour ne pas trahir le secret !!! lol

La troisième semaine, tout s'est passé de mieux en mieux... plus de larmes le matin... Encore quelques sanglots dans la voix avec une petite lèvre qui tremble et des gros câlins mais plus de larmes ! JE pensais donc que c'était gagné mais la certitude de la victoire n'est arrivée que le samedi matin au réveil...
- Maman! Maman! y'a école ce matin?
- Ben non mon coeur on est samedi ! Y'a pas école ni aujourd'hui, ni demain !
- Ohhhhhh... (Déçu !)
Bon ben je crois que c'est gagné !!! lol

J'ai été un peu longue, mais je tenais à témoigner de l'histoire dans l'intégralité pour toutes celles et ceux qui nous ont jugés et critiqués, et Dieu sait qu'il y en a eu beaucoup !

Ah ! J'allais oublier... J'ai demandé à la maîtresse à la fin de la troisième semaine si il n'était pas trop en retard par rapport aux autres enfants de son groupe suite à son année de scolarité à la maison et sa réponse fut sans équivoque :
- En retard??? Vous rigolez??? il fait partie du groupe de tête, je ne me fais absolument aucun souci pour lui !!!!

Je nous félicite donc de notre choix de cette année... La décision fut difficile à prendre (surtout pour moi car Christophe lui était beaucoup plus sûr de lui au moment de la déscolarisation...Beaucoup moins au moment de sa deuxième rentrée qui cette fois était à mon initiative) et je remercie encore Maylis qui a su me redonner confiance en mes choix de mère au travers du livre qu'elle m'a offert et qui a changé ma vie.
S'opposer à tout le système ne fut pas chose facile et nous avons tenu par amour pour notre fils !
Aujourd'hui, il nous prouve que nous avons eu raison de nous accrocher... Que quoi que tout le monde ait pu en dire à l'époque, il n'était simplement pas prêt et le voilà aujourd'hui heureux et épanoui... Quel bonheur !!!

Je tenais également à remercier tous ceux qui nous ont aidé et soutenu tout au long de cette année par leurs messages, leurs commentaires et leurs témoignages d'amitiés...
J'espère que notre témoignage aidera ne serait-ce qu'un enfant et ses parents...

8 commentaires:

Audrey a dit…

c'est une super nouvelle, félicitations et bonne continuation a ton p'tit homme

Anonyme a dit…

j'en ai marre mes commentaires fonctionne pas !!! je disais donc , j'embrasse le pti loulou et bravo à vous pour tout vos efforts ! vous etes des wonder parents !!!

BISous

MAV

kat77 a dit…

Bravo ptit bonhomme! heu... GRAND bonhomme!
et bravo à vous d'avoir gardé le cap en dépit de la "masse" bien pensante...

Quand je suis certaine de mes idées alors que la grande majorité pense l'inverse, je pense à Galilée...

Bonne soirée et à bientôt!!

Anonyme a dit…

Trop fort petit pirate !! Bravo ! Et bravo aussi à tes parents pour cette excellente décision.

Bisous à tous !

Anne

Sylvie a dit…

Coucou! Bien contente aussi que ton loulou s'en sorte si bien! (Pour le mien c'est toujours un peu difficile, mais ça s'arrange ;-)En tout cas me réconforte dans le choix de le changer d'école, c'est bon de voir que l'on peut avoir des expérience positive à l'école. Bisous
Sylvie

Fofie a dit…

Rep à Sylvie :
je t'invite vraiment à lire le livre d'Isabelle Filliozat (lien souligné dans l'article).
Il ne coûte rien ou presque et est vraiment remarquable !
Bonne journée et à bientôt !

Sylvie a dit…

Merci Fofie, je prends les références. Bonne soirée et à bientôt. Biz
Sylvie

Maylis a dit…

C'est super, je me réjouis vraiment avec vous! Et pour continuer dans les bouquins qui auront aussi changé ma vie de maman, et ma vie tout court en fait, toujours de Filliozat mais un cran au dessus dans la profondeur de la recherche: "Il n'y a pas de parents parfaits". Le titre n'exprime pas bien à mon sens ce qu'il y a dans le bouquin, le sous titre lui rend mieux justice: "la manière dont nous éduquons nos enfants est le résultat de notre histoire personnelle". Ben oui, c'est évident je suis bien d'accord, ce qu'Isabelle nous invite à approfondir dans ce bouquin l'es tmoins croyez moi, et invite à une belle et enrichissante introspection!

Gros bisous à Nahélé et bravo à vous deux d'avoir su l'accompagner en le respectant comme cela!