jeudi 9 octobre 2014

Faille spatio-temporelle de deux mois ?

La semaine dernière, au volant sur le chemin du lycée, je papotais tranquillement avec ma grande fille...
Sujet du jour: les nouvelles copines formidables.

Quand dans le normal elle m'explique entre le feu rouge et la priorité à droite que la copine avec qui elle mange tous les midis est maman d'une petite fille de 9 mois!
Et là ce fut l'explosion dans la tête:
D'abord mon cerveau à enclenché la fonction "replay" deux ou trois fois de suite pour s'assurer qu'il avait bien entendu et compris cette petite phrase qui paraissait si anodine dans la bouche de ma fille et qui eut l'effet d'une bombe sur moi...
Tandis qu'il venait de se lancer dans de savants calculs pour déterminer à quel âge cette toute jeune lycéenne avait pu tomber enceinte pour que sa fille ait déjà 9 mois, tout en hallucinant sur sa précocité sexuelle, Lola balança la deuxième salve toujours aussi simplement sans même réaliser que pour le coup je venais de griller une priorité à droite heureusement déserte !
Et là elle m'explique que c'est arrivé à une soirée pendant laquelle son amie était totalement ivre, tellement d'ailleurs qu'elle ne se rappelle de rien !!! O_o

Deuxième bugg cérébral alors que fort heureusement j'étais arrivée sur le parking de l'école...
J'avais beau essayer de relativiser en me disant que le cas était suffisamment fréquent pour que l 'on en fasse une série télévisée, dans mes souvenirs du seul épisode vu, la jeune fille de la télé n'était pas en seconde, encore moins 9 mois après la naissance...
Et puis, dans la série y' a au moins un tout jeune papa dans le scénario , pas un illustre inconnu si lâche qu' il ne s'est même pas manifesté...

Trente six mille question fusèrent alors dans ma tête sur le pourquoi du comment une si jeune fille pouvait se retrouver en soirée avec tant d'alcool sans que personne ne soit intervenu...
Sur quel regard ma fille pouvait bien porter sur cette histoire ? Sur ses réactions, son analyse...
Tout cela doublé de l'envie de lui faire une morale intersidérale sur les dangers de l'alcool, des relations sexuelles non protégées...alors même que retentissait la sonnerie de reprise des cours!

Voilà comment je me suis retrouvée sur le parking, seule dans ma voiture, la tête complètement en vrac... Pour le coup j'ai bien failli lui faire sécher la première heure pour pouvoir éclaircir  le sujet mais elle a filé en moins de temps qu'il ne m'en faut pour l'écrire , profitant de ma stupeur et de ma perplexité, me criant un "bon après midi" de loin...
Comme si je pouvais passer une bonne après-midi après ça...
Quelle insouciance ces gnômes !!!

Vous imaginez bien que tout cela a donné lieu à un échange approfondi sur le sujet dès son retour des cours mais la n'est pas le sujet du jour...

Il faut dire que la semaine précédente , l'échange approfondi portait sur ces jeunes ados ( auttre copine) totalement livrés à eux même parce que la maman célibataire travaille de nuit et dort le jour...
Certes, pouvoir inviter qui on veut tous les soir pour dormir et manger tout ce que l'on veut quand on veut pouvait paraître attirant mais , même si elle ne le réalisait pas encore à son âge, la situation n'était pas simple à vivre à 15 ans et entraînait des complications insoupçonnées...

Débats sur lesquels il faut revenir plusieurs  fois pendant plusieurs jours pour répondre aux questions nées de la réflexion sur notre précédent échange... Bref c'est animé depuis la rentrée au lycée...
Et si il n'y avait que cela...

Avant-Hier c'était le suicide d'un étudiant de 14 ans en face de l'école qui a bouleversé tous les étudiants et dont il a fallu débattre et essayer d'expliquer l'inexplicable...
Débat encore ouvert ce jour et que je devine non clos suite aux rumeurs et supputations sur les causes de son acte...

Vous l'aurez compris, mon cœur de maman n'est pas loin de la panique là...

Mais où sont donc passés les gentils petits collégiens qui passaient leur brevet y'a 3 mois ???
Que s'est il passé les deux mois d'été pour transformer ces enfants insouciants en jeunes adultes inconscients ?
Que sont devenus les échanges de cour de récréation sur la dernière prestation du chanteur préfère ou sur la vitrine de la boutique de fringues du centre commercial voisin?


Maintenant ça parle alcool, drogues, bébé, suicide...
Comme ça... Presque du jour au lendemain!
Ces mots dans les bouches d'enfants , pas plus mûrs en septembre qu'ils ne l'étaient en juillet...
Je trouve cela d'une violence!


Voilà les plus grands de la cours de récréation du collège qui deviennent  soudainement les plus petits dans les cours de lycées au milieux de certains jeunes adultes avec leurs problèmes d'adultes sans pour autant qu'ils soient armés psychologiquement pour ne pas se laisser déstabiliser...

En tant que parents nous n'avons pas d'autre choix que d'accompagner ces situations délirantes à nos yeux...
Je suis également ravie d'apprendre qu'un professeur lance également le débat régulièrement et a même improvisé hier une projection sur le suicide des ados permettant d'ouvrir le débat à la fin du film...
Mais je ne cache pas ma peur...
J'en suis à un point où quand Lola est rentrée hier soir en clamant qu'elle avait un truc à me dire j'ai tressailli... Angoissée à l'idée de ce qu'elle pourrait bien me ramener encore comme info hallucinante sur laquelle il faudrait encore débattre en cherchant les mots les plus justes pour ces maux d'ados...
Et encore j'ai bien conscience d'avoir de la chance d'avoir une "ado bavarde" qui ne garde pas tout pour elle et qui nous laisse l'opportunité de dialoguer...

Alors Dieu merci, pour hier soir il ne s'agissait que du compte rendu du groupe de parole sur la première période scolaire , sorte de mini conseil de classe...
À la fin de son récit une voix tremblante à demandé "c'est tout? Rien d'autre?"
Même voix qui lâcha un soupire de soulagement quand elle me répondit qu'il n'y avait rien d'autre a raconter...

Alors je m'interroge ... Et vous avez peut être une partie des réponses que je cherche...
Est ce cela dans tous les lycées ?
Est ce particulièrement trash dans les lycées techniques parce que la "clientèle BEP/CAP/Bac pro"est en majorité moins élitiste et issue de classe sociale plus difficile que dans l'enseignement général ?
Pour ceux qui sont confrontés aux mêmes soucis... Vous gérez comment vous? Vous en pensez quoi ?


mercredi 1 octobre 2014

Ma fille à les yeux de Charlie, celui qui a une chocolaterie (pas celui de "où est charlie?" )


ET MERDE!!!

Je viens de laisser filer une semaine !!!
Une semaine sans prendre le temps de me poser et de me reposer... :(
Une semaine à courir après tout, après le temps, après les enfants, après le médecin aussi pour mon petit homme dont les intestins montrent à nouveau grands signes de faiblesse...

Bon, je ne vais pas perdre plus de temps à me lamenter...
Je vais plutôt m'appliquer à reprendre le rythme presque régulier que j'avais réussis à rétablir ces derniers jours...

Et ce soir je voulais partager une petite anecdote que m'a offerte ma fille de 12 ans ce midi et qui m'a impressionnée...

Mon petit mari et moi étions affairés à l'assemblage de notre nouvelle bétonnière lorsqu'elle est rentrée de l'école...

Peu habitués aux outils de chantier je pense que c'était la première fois de sa vie qu'elle devait en voir une petite comme cela...


Elle est restée plantée devant, en silence, de longues minutes...
Elle l'a observé sous tous les angles, l'air perplexe...
Puis soudain, son regard s'est illuminé !

Alors que je m'attendais à ce que son esprit vif et brillant m'explique son mode de fonctionnement ou me déniche une astuce d'utilisation elle déclare le plus sérieusement du monde :

" Plutôt que de faire du béton, que je me demande bien comment ça va faire du béton d'ailleurs, on ne pourrait pas plutôt faire des pralines là-dedans???"


" Ca à l'air nickel! En plus ça tourne pour ne pas que le caramel colle... Il suffirait jute de faire une petite flambée sous la toupie et ce serait parfait... Oui vraiment Parfait!!!"

Et puis elle est rentrée à la maison...
Me laissant plantée là, devant ma bétonnière, bouche bée...
Effectivement, ce serait parfait... Bon certes il faudrait beaucoup de cacahuètes et encore plus de caramel pour une bétonnière de 150 litres...
Mais elle m'a scotchée... 
Son regard d'enfant, sa spontanéité, sa fraîcheur, son innocence, sa gourmandise...
Je me suis dit que cela faisait une bonne heure que je m'acharnais sur cette machine et que je venais de passer une heure à la regarder avec mes "yeux d'adultes"...

Je me suis prise une gentille "claque"... Et je me suis dit que oui, vraiment, la vie était plus belle dans les yeux des enfants... 
Et heureusement qu'ils sont là pour nous guider à leur tour parfois...

Merci mon petit poussin pour cette petite "piqûre de rappel"...