jeudi 13 juin 2013

Lien entre lactose ou gluten et allergies au soleil? Appel à témoin.

J'ai attrapé un coup de soleil...
En soi, rien d'extraordinaire me direz-vous...
Sauf que cela faisait 6ans que je n'avais pas attrapé de coup de soleil!!!

Alors certes, je suis une ch'timi... Par chez nous le soleil sait se faire désirer de longs mois par an... Et même si il ne frappe pas aussi fort que dans le sud de la France il nous permet néanmoins d'avoir un joli teint hâlé les mois d'été...
Sauf que moi, cela faisait 6 ans que je ne parvenais plus à m'exposer au soleil sous peine de boursoufflures sur les zones exposées (décolleté, bras, épaules, dos... )Seules mes mains et mes jambes toléraient une faible exposition quotidienne...

Moi que l'on a toujours surnommé le petit lézard, moi qui tourne à l'énergie solaire... Cela faisait 6 années qu'au bout d'une dizaine de minutes d'exposition solaire je commençais à boursouffler et à me gratter... Et pour ces 10 malheureuses minutes de bonheur, je signais pour 3 ou 4 jours  de cauchemars...
Alors je suis devenue testeuse (non-officielle) de crèmes solaires... avec et de préférence sans Nano particules... ;-)... Qui atténuait considérablement les inconvénients et repoussaient leur apparition d'une petite heure....

Et puis je suis partie faire une grosse brocante le week-end dernier sans me méfier du soleil puisque dès les prémices de démangeaisons je me recouvre...comme chaque fois !
Sauf que là... Je n'ai pas eu de prémices... Alors j'ai pensé que le soleil devait taper moins fort que ce que je ne me l'imaginais...Sans quoi j'aurais boursoufflé très vite...
Sauf que pas du tout !!! A la fin de la braderie j'avais un très joli teint de crevette... avec un décolleté et des épaules qui tiraient plus de l'écrevisse... Bien rouge, chaud... J'avais presque oublié les frissons qui suivent les gros coups de soleil...

2 heures plus tard je grelottais le sourire aux lèvres sous le regard dubitatif de nos amis qui passaient l'après-midi en notre compagnie !!!!
J'étais en train de réaliser que  cela faisait 6 années que je n'avais plus jamais attrapé de coup de soleil car je souffrais de grosses allergies au soleil à la moindre exposition, aussi brève soit-elle !!! Et cela me réjouissait presque !!! (Ce n'est pas du tout mon genre d'exposer ma peau brulée comme certains qui semblent faire des concours d'intensité de rouge de retour de week-end) mais je réalisais que désormais ma crème solaire ne me servirait plus à m'empêcher de boursouffler mais juste à ne pas cramer...


Puis j'ai fait un curieux lien...
Ces boursoufflures ressemblaient étrangement à celles qui suivent mes prises de lactoses et de gluten... Un chouille moins fortes peut-être pour la première prise mais accompagnées également de grosses démangeaisons tout pareil...
Normal me suis-je dit... Ce sont des manifestations allergiques... au soleil , au gluten ou au lactose il y a allergie...

Sauf que cela faisait 6 ans que c'était de pire en pire et là comme par miracle depuis que j'ai arrêté le lactose, je n'ai pas boursoufflé au soleil ??? Y'a des hasards que j'ai du mal à considérer comme tels...

Maintenant je ne vois pas de lien direct entre le lait ou la farine et une réaction au soleil !!!
Comment un aliment que je mange peut agir sur ma peau au soleil ???
J'ai bien cherché sur le net... en vain et pourtant les faits sont là... C'est la seule et unique chose qui a changée en 2 mois.... y'a deux mois je boursoufflais en Bretagne pour 15 minutes sous un soleil printanier et là rien pour 3 heures sous un soleil de plomb d'un mois de juin !!!!
La seule explication que je trouve c'est un corps maintenu dans un contexte inflammatoire et allergique par la prise de ces deux allergènes qui était devenu beaucoup plus sensible et réactif à d'autres facteurs extérieurs et qui se retrouve aujourd'hui apaisé de s'en être vu débarrassé et qui se montre donc plus tolérant... Mais ce n'est là qu'une analyse personnelle, je n'ai rien trouvé appuyant ma théorie...

Alors là je profite de mon blog pour lancer un appel à témoignages d'observations similaires (ou contraires si cela peut aider également)... je suis aussi preneuse d'un avis de professionnels de la santé  si il y en a parmi mes lecteurs/trices qui possèdent plus de connaissances que moi et qui pourraient m'éclairer un peu sur le sujet... Je les en remercie d'avance et reste à leur disposition par commentaire ou par mail...

3 commentaires:

Caroline Despetiteschoses a dit…

Salut Fofie,
Oui, j'ai un temoignage a apporter ! Mon fils faisait de tres grosses et vilaines reactions aux piqures de moustiques. Alors antibiotiques, antihystaminiques et compagnie. Et puis pour ma fille nouveau-ne, j'ai du arreter de consommer des produits laitiers. Du coup j'y ai mis toute la famille (trop complique de faire 2 repas differents). Consequence directe sur mon fils : plus de reaction aux piqures de moustiques ! La relation a ete verifiee bien des fois : s'il consommait disons une glace et qu'il etait pique, le bouton degenerait (zone d'inflamation demesuree, infection sans se gratter donc sans ecorcher, et douleur : le medecin m'avait dit que ca pouvait degenerer en oedeme de quinck un jour).
Donc : OUI, les produits laitiers entretiennent un terrain inflammatoire qui se manifeste par une reaction a un element exterieur (soleil pour toi, piqure de moustique pour mon fils, mais je suis sure qu'il y a plein d'autres manifestations dont les gens n'ont pas conscience).
Les produits laitiers sont des toxiques a long terme. Tout va bien jusqu'a ce qu'un jour, ca explose (c'est ton cas). Le tout est d'oser faire la relation, parce que les produits laitiers, c'est addictif (normal, le lait contient une molecule qui rend accro le petit veau, c'est la nature qui veut ca : il revient a sa mere pour teter et donc survivre, il y a la meme chose dans le lait maternel, et l'homme est sensible a cette molecule dans le lait de vache, a savoir qu'il devient accro).
Je me permets de mettre le lien vers le post que j'avais redige sur les produits laitiers : http://cpcqclv.blogspot.jp/2013/01/pourquoi-nous-ne-consommons-pas-de.html

Et j'imagine que le meme lien existe avec le gluten, qui est egalement un toxique aux doses ou on le consomme.

Bon courage !
Caroline

sophie a dit…

je suis allergique au lactose, aux moustiques et au soleil pas de boursuflure car je ne prend jamais de lactose. Mais y aurait-il un terrain favorable au cumul de ce type d'allergie ?

Kermitte a dit…

Bonjour,

Ce post date, mais je viens de découvrir ce blog aujourd'hui même.
Ma mère ne supporte pas le lactose, et elle est allergique au soleil. Je suis intolérante au gluten et les piqures de moustiques me font de gros boutons qui me gratttent énormément pendant quelques heures le matin. Je mange sans gluten mais avec laitage, et je crois que la cause de tout cela est la dégradation de la flore intestinale. ( dans le cas des intolérances acquises ). Je n'ai pas encore lu la suite, mais est-ce que la technique du lacteol ne fonctionnerais pas dans ce cas aussi ?
Bon courage
Kermitte