samedi 15 juin 2013

Pub Carglass VS Pub Darty... Pas une pour racheter l'autre!

Cela faisait déjà des années que les pubs Carglass me cassaient les... pieds... (eh ! vous avez vu comme je reste polie alors que y'aurait tellement plus "fleuri" comme language pour vous dire la hauteur de mon agacement ! ;-)

Et bien maintenant en plus ils m'arrachent les oreilles !!!
Vous avez quasiment tous entendu leur dernière offre commerciale qui propose pour une réparation de pare-brise le remplacement de vos balais d'essuie-glaces...
Ca ne vous rend pas dingue vous d'entendre le mec conclure son spot publicitaire (télé comme radio) par : "Et en plus, c'est des Bosch!" ???
Chaque fois je tempête et je peste sur le fait que je ne sais trop combien de publicitaires et de décideurs aient laissé passer une telle faute de Français !!!

Et bien je crois que l'annonceur qui a bossé pour Carglass a trouvé un nouveau client et travaille aujourd'hui pour Darty...
Ce matin à la radio on annonçait clairement sur toutes les ondes....
"Qu'en ce moment... c'est les Darty days' !!!!

Est-ce que quelqu'un aurait dans son armoire un vieux Bled ou un vieux Bescherelle de conjugaison à offrir histoire que ces messieurs qui bossent dans la pub ou qui sont suffisamment haut placés dans ces deux grosses enseignes pour avoir un pouvoir décisionnaire sur les campagnes de communication apprennent qu'à la 3eme personne du pluriel le verbe être  se dit "sont" et non pas "C'est" !!!!



Oui messieurs vous avez bien lu !!! Ce sont des Bosch !!!! Et ce sont les Darty Days !!!!

Alors je ne suis pas une grande littéraire... Je fais moi même trop de fautes de Français... Mais zut quoi ! Je ne passe pas à la radio ni à la télé!!!
Déjà qu'en allumant la télévision et en écoutant les informations je deviens dingue sur le nombre de faute que sont capables de faire les politiciens...
Ils sont payés des milliers d'euros par mois quand ce n'est plus, sont censés représenter le peuple et ne sont pas fichus de s'exprimer correctement...
Ils nous servent des "on" à toutes les sauces... Dans mes souvenirs d'écoles aussi lointains soient-ils les conjugaisons se limitaient à "Je, tu, il, nous, vous, ils" Il n'était pas question de "on" nulle part...

Alors vous allez dire que je chipote... Peut-être oui... Mais comment enseigner à nos enfants la langue Française  correctement si même nos représentants légaux ne savent conjuguer des verbes aussi simple que "être" ou "avoir" ??? Déjà qu'il faut faire avec les SMS et Facebook mais si en plus les médias de références s'y mettent où va-t-on ???
Parfois je m'inquiète comme une 'tite vieille de ce que donneront les générations à venir...
Là qu'il n'y a plus de dictée ou presque au collège, que l'éducation nationale considère que l'apprentissage de l'orthographe terminée à la fin du CM2 (Explication de la prof de Français de 5eme en réaction à mon étonnement de ne jamais signer de dictées ou faire réciter de leçons d'orthographe/syntaxe ...)
Alors si même les médias parlent de plus en plus mal.... Qu'est-ce que cela donnera dans 20 ans ou plus loin encore ?
Y'a que moi qui m'inquiète à ce sujet ? Que tout cela choque ???

4 commentaires:

Cédric a dit…

Je te rassure, je bondis à chaque
"parqueu des princes"
"en fait, "
"au jour d'aujourd'hui" (triple répétition) et toutes formes de fautes orales.
Sans compter les fautes d'orthographe et de grammaire sur les tracs politiques à chaque élection locale.
Et je ne suis pas un papi râleur...

Cédric, 33 ans.

Anonyme a dit…

Euh comment dirais-je?

Certes ils passent à la radio mais c'est une pub. Leur objectif n'est pas de pondre une leçon de conjugaison mais de toucher leurs potentiels clients. Et il faut donc que leurs potentiels clients se reconnaissent en eux. Or, ils ont fait une étude qui dit que leurs clients font des fautes de conjugaison et diront de préférence : "C'est des Bosch!", "C'est les Darty Day's" (d'ailleurs, je crois qu'en anglais correct on dirait Darty's Days) et "c'est les fêtes de fin d'année".
Bon d'accord, je ne suis pas vraiment sûre qu'ils aient fait une étude pour déterminer le niveau de conjugaison de leurs clients - ça se base juste sur un préjugé de leur part (et tu peux te considérer comme ne faisant pas partie de leur cible ; ou si tu es cliente râler parce qu'ils te prennent pour une abrutie)

Je suis beaucoup plus choquée par les fautes dans les journaux télévisés ou non même si je ne les vois pas toujours.

Allez courage!
Laëtitia

Rolka a dit…

J'abonde totalement dans votre sens et moi aussi, je fais encore des fautes, malgré mon dictionnaire, mon Bescherelle ou le dictionnaire du Bon Français de Bordas.
Il n'y a pas si longtemps, je m'offusquais lorsque le Journal local titrait: "Mitterand veut...je ne sais plus quoi" J'avais écrit au Journal pour lui exprimer mon mécontentement en écrivant: "Comment voulez-vous que nos jeunes générations aient du respect, si vous pratiquez de la sorte ?" La réponse de la rédaction fut la suivante: "Nous ne trouvons rien de choquant dans cette manière d'écrire nos titres pour un Président de la République d'ailleurs, nous n'avons jamais eu de remarque du Président à ce sujet"
Sans commentaire.
Avant, dans les années 70, quand on lisait les journaux, nous pouvions apprendre à écrire les mots, aujourd'hui, il faut leur apprendre comment il faut les écrire... Tout fiche le quand ;))
À bientôt

hildegarde a dit…

Je plussoie totalement ton article, moi aussi cela me fait bondir, sans compter les fautes faites exprès pour attirer l'attention, mais qu'en est il des plus jeunes qui prennent ces orthographes au 1er degré?
Bon aller je vais lire les articles en retard (je reviens de vacances :D )