mercredi 7 août 2013

Danger du Brome dans les piscines ou les SPA

Pour la première fois en 6 ans, je n'ai rien publié pendant un mois... 
Il faut dire pour ma défense que ma santé s'est écroulée pendant plusieurs semaines... Et pas que la mienne puisque mon mari était dans le même état que moi.
Tout a commencé début Juillet avec une laryngite carabinée  qui est très vite tombée sur les bronches malgré les précautions en rigueur...
Et comme nous faisons rarement les choses à moitié, nous avons donné dans "la bronchite de compétition" avec obligation de dormir assis pendant une semaine sous peine d'étouffement... 

Nous avons cherché à peu près tout ce qui existe comme remèdes et soins naturels afin d'éviter  une prise d'antibiotiques qui anéantirait un an d'efforts pour tenter de se reconstituer une flore intestinale convenable... Nous nous sommes gavés D'EPP, d'ecchinacée, de propolis, d'ail,  de tisanes de :thym, plantain, ysope, bouillon blanc... en vain.
Avons découvert que la durée d'une bronchite était en général de 10 jours, que les gens consultent généralement au bout du 5eme, 7 pour ceux qui fuient les médecins autant que possible... Qu'ils ressortent dans la majorité des cas avec une cure d'antibiotiques à laquelle ils attribuent leur guérison dans les 5 jours qui suivent... Nous ne nous sommes donc pas inquiétés outre mesure...d'autant plus qu'une dizaine de jours plus tard nous commencions à sentir une amélioration de notre état...
Les quintes de toux étaient si violentes qu'elles allaient parfois jusqu'au vomissement... mais il était désormais possible de dormir allongés... 

Seulement trois jours plus tard l'état de Christophe s'est à nouveau dégradé...
Inquiets nous avons fini par aller consulter et il est ressorti avec une bonne dose d'antibios, de la cortisone orale et inhalée...
Moi je me laissais encore quelques jours de plus car avec toutes mes allergies liées à mes intestins, je voulais vraiment tout tenter avant.
5 jours plus tard mon état s'était encore empiré :Je pensais aller mieux puis du jour au lendemain plus moyen d'éternuer sans de fortes douleurs dans la poitrine et mes capacités pulmonaires se sont vues divisées par 4...
Parallèlement, l'état de Christophe ne s'améliorait pas malgré des doses de cheval de cortisone qui d'habitude lui font un effet rapide.

Lorsque j'ai fini par consulter, le médecin m'a donc placé sous un traitement plus fort que celui de Christophe à base de claritromycine qui m'a rendu encore plus malade que ma bronchite...
J'ai exploré la liste quasi complète des effets secondaires des crampes aux nausées en passant par des suées froides... avec cerise sur le gâteau : altération complète du goût... Traduisez un abominable goût de métal dans la bouche 24h/24 (et l'haleine qui va avec impressionnant Christophe qui ne comprenait pas comment ma bouche pouvait sentir pareil que ses sachets d'écrous et de boulons !!!! :-( L'horreur !!!

Pendant ce temps , lui terminait son traitement sans aucune amélioration... Le médecin nous promettait une dose encore plus forte d'antibiotiques, d'antibactériens, une radio des poumons et un scanner si besoin... Et les filles commençaient à présenter les même symptômes que nous...

Jusqu'à ce que mon mari, fatigué de ces médecins qui ne soignent que les symptômes sans rechercher les causes joue les "Docteur House"...
Si aucun traitement n'a d'effet sur les symptômes, c'est que :
• Soit ça pue grave mais ce serait quand même curieux que deux personnes soient touchées simultanément...
• Soit la cause est environnementale... A savoir : quelque chose nous rend malade chez nous mais quoi???

Commence alors le travail d'enquête... Depuis quand sommes nous malades et qu'est ce qui a changé depuis ???

Tout à commencé la première semaine des vacances... Et qu'avons nous fait la première semaine des vacances ? Euh.... rien, nous avons juste acheté une piscine pour les enfants puisque l'été semblait bien démarrer et que nous ne partions pas tout de suite...
A part ça euh.... rien !!!
Mais comment une piscine pouvait-elle nous rendre malade à ce point ???



La piscine en elle-même non... Mais le Brome désinfectant à mettre dedans... 
Pourtant lorsque nous nous sommes mis en quête d'un système de désinfection, nous avons fait pas mal de recherches sur internet qui concluaient toutes au même résultat, le Brome était vivement recommandé lorsque les piscines sont chauffées car les vapeurs sont moins toxiques que celles du chlore, et surtout moins irritantes pour les asthmatiques... Le choix s'est donc imposé de lui-même malgré une différence de prix non négligeable et pas en notre faveur...

Nous avons également pris soin d'acheter des "bandelettes test" de la qualité de l'eau pour veiller à ne pas sur-doser les produits afin de laisser l'eau du bain la plus naturelle possible...
Enfin, nous avons pris la quantité de Brome recommandée et l'avons encore divisée par 3 pour être sûrs de ne pas en abuser en se disant que nous en rajouterions progressivement si l'eau venait à se troubler...

Et malgré cela tous les indices se recoupaient... Les irritations des muqueuses les premiers jours... Mais quoi ? Vous n'avez pas les yeux qui piquent quand vous allez à la piscine vous ?
Qui ont évoluée très vite en bronchite... 
L'amélioration lorsqu'il y a eu 4 jours mitigés et de la pluie laissant la piscine couverte...
La forte dégradation dès que nous avons réouvert le bain...
Puis après chaque traitement de l'eau...
Les pièces du puzzle semblaient parfaitement s'imbriquer...


C'est donc avec ces nouveaux éléments que nous sommes retournés chez le médecin pour lui exposer notre théorie...
Toute la famille a donc été suivie par le centre anti-poison qui a confirmé le diagnostique de mon mari, ce qui explique par la même occasion l'inefficacité des traitements...
Seule chose à faire, éviter le contact avec le poison...

Avons donc du vider la piscine (en nous exposant encore plus à ses vapeurs), la rincer plusieurs fois, la sécher la replier, de même pour les systèmes de filtration...
Mais notre état ne s'est pas amélioré comme nous l'aurions pensé...
Les enfants avaient éclaboussé toute la terrasse en jouant, nous avions rincé les filtres dans les graviers... Bref tout le jardin est devenu une zone irritante... Le seul été digne de ce nom depuis 10 ans !!! :-( 
Il faut maintenant patienter le temps de sa durée de vie... Une histoire de quelques semaines...

Aujourd'hui,  notre situation s'améliore lentement, les enfants eux étaient les plus exposés à l'eau mais comme le produit y était dilué ils furent les moins affectés alors que Christophe et moi qui dosions le produit pur, effectuions les analyses et mesures et l'entretien de la piscine étions les plus exposés aux fortes concentrations...

Alors si je témoigne ce soir de mon histoire c'est parce que nous avons eu la chance de cibler le poison qui aurait pu nous tuer...
Mais à aucun moment, aucun médecin sur les 3 rencontrés ne nous a posé la question pour savoir si quelque chose pouvait nous rendre malade de la sorte... Si quelque chose de nouveau dans notre vie pouvait causer cela...
Tous se sont contentés de soigner les conséquences, pas un ne s'est interrogé sur les causes...
D'ailleurs ils n'étaient tout simplement pas informés des signes d'empoisonnement des produits de traitement des eaux... En pleine période estivale !

Ah il est bien loin le Docteur House moi j'vous l'dit ! 
Et ça me fait peur de me dire que si nous n'étions pas allés voir le médecin avec notre diagnostique nous aurions signé pour des nouvelles doses de cheval de cochonstés inutiles, des irradiations à la pelle avec les radios et scanner et je ne parle même pas de notre santé qui aurait continué de se détériorer... allant jusqu'où ? Détresse respiratoire fatale ? Cancer des poumons ? 
Tout cela pour une putain de piscine !!!

Avec cet écrit mon but est de vous faire réfléchir tous sur les causes des maux dont vous souffrez...
Que vous vous posiez la question "Mais si avant tout allait bien, qu'est ce qui a changé ?"
Parce que cette question, il n'y a que vous qui vous la poserez... Et elle peut vous sauver la vie !!!

20 commentaires:

Edith Demeule a dit…

Whaouh ma Fofie, tu m'avais caché ça ! Le mieux est l'ennemi du bien, décidément ! Bravo au Docteur House maison... Les généralistes ne se posent pas de questions, t'es malade, hop, médocs et puis on verra plus tard...Le mien a récemment failli condammer ma fille a se faire amputer de la main droite (pansement à garder 2 heures, trop serré suite à pose d'implant, si j'avais été la meumeu Lambda qui fait confiance au docteur... Heureusement qu'il me reste des bribes de secourismes. Quand j'ai râlé, l'était pas content, ce con ! De toute façon j'ai décidé d'en changer, l'est trop nul. Bisous et reposez-vous bien, peut-être vaut il mieux changer l'eau de la piscine très souvent ? Même si c'est pas bien, c'est peut-être moins mal ? Encore que...

kat77 a dit…

je n'oublierai pas...
Merci Fofie !!
et bon rétablissement...
(j'hallucine encore dis donc...)

BISOUS !

hildegarde a dit…

Oh, mais quelle histoire.... ça fait peur quand même de penser que ces produits dangereux sont à portée de tout le monde.
Moi qui croyais que vous étiez en train de profiter des vacances...
Ça me rappelle, qu'étant plus jeune (je dirais il y a bien une bonne vingtaine d’années) j'étais allée à la piscine municipale avec des amies. A peine rentrée dans l'eau, j'ai fais une crise d'asthme et je saignais du nez... Autant dire que la sortie piscine n'a pas été une grande journée ce jour là. Une fois rentrée chez mon amie, on en parle à sa mère qui était à l'époque au conseil municipal de cette ville. Il s'est avéré que la personne qui effectuait les dosages de la piscine était en vacances et la personne remplaçante n'avait pas bien dosé le fluor (et oui ils ne mettaient pas du chlore, ni du brome mais du fluor!) J'y ai fait une réaction instantanément. Cela n'a pas durée, et ce n'était pas grave, mais bon... :/
Bon rétablissement à vous tous!

phil per a dit…

"Enfin, nous avons pris la quantité de Brome recommandée et l'avons encore divisée par 3 pour être sûrs de ne pas en abuser en se disant que nous en rajouterions progressivement si l'eau venait à se troubler..."
Je crois que tout est dit dans cette phrase....pas assez de brome donc risques pathogènes. Le problème n est pas le brome mais l absence de brome (ou chlore).
Je pratique moi même la piscine au brome 4 a 5 fois par semaine...en hiver comme en été...jamais malade.
attention de ne pas énoncer de fausses vérités....qui ne font qu'alimenter les croyances tenaces du net.....
pp

alex49 a dit…

J'espère que votre santé s'est améliorée ! Du coup, où avez vous videz votre piscine ? J'ai moi même mis du brome et ça nous pique les yeux donc j'aimerais vider ma piscine, mais je ne sais pas où vider l'eau.
J'ai besoin de votre avis

Fofie a dit…

Pardon pour la réponse tardive...
je me doute que vous ne l'avez pas attendu pour la vider mais ma réponse servira sans doute à d'autres personnes...

J'ai vidé la piscine directement à l'égout avec un raccord de tuyau d'arrosage...

Anonyme a dit…

Bonjour,

Vous avez tout simplement fait une erreur de débutante.

En divisant la dose par 3 vous n'avez pas respecté le dosage recommandé pour une désinfection de votre eau.
Celle ci a donc été rapidement source de bactéries et de microorganismes très dangereux pour la santé puisque vous vous baignez dans une eau non désinfectée et non désinfectante.

N'oubliez pas que les baigneurs amènent avec eux des germes pathogènes et des moisissures qui, à la faveur d’une température propice, peuvent se développer à grande vitesse. Ils y apportent également diverses matières organiques, telles que transpiration, salive, urine, etc.
Les canalisations et les filtres sont également touchés lorsque les dosages à minima ne sont pas respectés.

Ce n'est pas le brome qui vous a "empoisonné" mais une méconnaissance totale du traitement de l'eau d'une piscine.

Fofie a dit…

Nous avons peut-être sous-dosé le produit (car nous avions un spa de 2m3 d'eau et que nous la changions toutes les 5 jours en précaution supplémentaire) mais il s'agissait bien d'un empoisonnement au brome en tant que tel, confirmé et par le centre anti-poison et par un début de récidive à la piscine de notre lieu de vacances traitée de la même manière.


Edith BOUGHALEM a dit…

Bonjour,
Je suis étonnée par votre triste expérience. Je suis moi-même asthmatique ainsi que mon petit-fils et depuis plusieurs années que nous avons la piscine, toute la famille se baigne sans conséquences néfastes. Nous avons justement choisi un traitement au brome car je ne supporte pas les vapeurs de chlore qui me provoquent des crises d'asthme. Nous n'avons pas à gérer le dosage, car il s'effectue automatiquement par le brominateur. Je tenais à faire part de ma propre expérience afin de rassurer tous ceux qui utilisent ce même traitement de leur eau de piscine. Cordialement

Anonyme a dit…

Nous avons depuis 10ans une piscine enterrée de 11x5 désinfectée au brome et aucun problème pour nous nos enfants et petits enfants.
Les infections respiratoires nous les faisons l'hiver quand nous nous baignons pas.
Je crois que vous passez une grave désinformation.

Anonyme a dit…

Je vois que mon commentaire vous a déplu, c'est cependant la vérité.
Le brome est moins agressif que le chlore, moins irritant pour les yeux et poumons, ceci est reconnu de tous les spécialistes.
En ce qui concerne les allergies on peut l'être à toutes sortes de choses même au pain ou à la tranche de jambon.
Si l'empoisonnement au brome était confirmé, il serait interdit depuis longtemps.
J'ai certainement plus de recul que beaucoup d'intervenants sur ce forum. 10 années de traitement au brome. un abri télescopique depuis le début. l'eau dépassant quelquefois les trente degré quand nous sommes absents et au retour une eau impeccable, je ne l'ai jamais vu virer au vert. Qui peut en dire autant. Pas d'odeurs, en somme aucun problème de santé. Pour une eau cristalline il faut prendre une douche chaque fois que l'on se baigne et faire les compléments d'eau avec le robinet. La pluie chargée de pollution salit l'eau. Notre abri est fermé tous les soirs, et quand nous nous baignons pas. La ligne d'eau est inexistante. Nous avons un revêtement PVC armé propre comme au premier jour: mars 2005. Pas besoin d'hiverner, actuellement l'eau est Nickel à travers les panneaux transparents de coté, on pourrait se baigner si l'eau était chauffée. Le local technique est adossé à la maison avec la même isolation.La pompe tourne 2 heures par jour. L'été seulement 4 à 5. La plage carrelée est lavée au jet tous les matins, en somme comme les piscines municipales. Trop de gens négligent leurs piscine et c'est un bouillon de culture. Voilà, une piscine doit être bien pensée et surtout bien entretenue. Je ne changerai de désinfection pour rien au monde.

Fofie a dit…

Je suis sincèrement ravie que vous soyez en bonne santé.
Ce blog ne montre qu'une partie des témoignages que je reçois au sujet du brome.
Nous avons nous eu la chance d'avoir des symptômes ORL qui nous ont alertés et nous avons dû faire des analyses auprès du centre anti-poison qui ont confirmé l'empoisonnement et le produit à été retiré des rayons du supermarché suite à cela.

J'estime que dans cette affaire nous avons eu de la chance.
Il ne s'agit pas d'une allergie mais bien je le répète d'une empoisonnement qui heureusement pour nous ne s'est pas manifesté d'une manière plus tragique.

Maintenant, je suis d'accord avec que le brome est mieux que le chlore, ce n'est pas pour autant qu'il n'est pas toxique, et vous le lirez partout sur les site de chimie ou autre de santé...

Le meilleurs, mais pas le moins cher restant l'oxygène actif ou une piscine naturelle. et encore...

Ce site est là pour lancer l'alerte...et c'est en multipliant les témoignages que l'information se propage et que l'interdiction arrivera sans doute un jour.


Paul a dit…

Merci pour le partage, très instructif

Anonyme a dit…

ici la plupart des piscines sont au sel. pas de vapeur et un entretien très succinct sans palette du petit chimiste ;) et nous nous y baignons toute l'année (vive les tropiques).

Anonyme a dit…

Bonjour,
Non mais j'hallucine! pas assez de brome... Qu'est ce qui faut pas lire sur les forums..
Ce n'est pas parce que le brome ne provoque rien chez certaine personne qu'il n'est pas toxique. L'intoxication lente sans alerte est pire! ça se finira plus tard en cancer ou autre maladie grave. Heureusement pour Fofie et sa famille que leurs corps se sont manifesté..

Anonyme a dit…

bonjour- mon épouse est asthmatique de naissance. Lorsque nous avons envisagé de faire installer une piscine, elle a consulté son pneumologue. Nous étions en 1996, le traitement pouvait se faire soit au chlore, soit au brome, pas d'autre choix. Verdict sans appel du spécialiste, seul le brome PUR (sans chlore additionnel), identique à celui utilisé pour sdésinfecter la lingerie (draps, serviettes, etc..) en milieu hospitalier pouvait être utilisé. Ca fait maintenant le 20ème été et pas un problème ! le rapport Ph, T°, durée de circulation, dosage et absence d'additifs est important, j'ai tatonné 2 mois... donc dire que c'est du poison en vente libre, c'est mensonger. merci

Anonyme a dit…

Bonsoir,
Nous avons subit les mêmes mésaventures que Fofie. À l'hôpital, ils nous ont dit qu'il s'agissait du brome, ou d'autres produits présents dans la piscine. Mais cela m'a étonné car j'avais, comme vous, mis beaucoup moins de brome que préconisé. J'ai donc entrepris d'autres investigations, beaucoup plus poussées (et plus coûteuses) en faisant analyser l'eau de ma piscine. Le résultat est tombé : il existe des germes extrêmement pathogènes pour la muqueuse ORL-bronchique qui se développent, qui sont de nature virale, et qui ne change pas l'aspect de l'eau. Impossible de le voir. Pas assez de brome, suite à des vacances prolongées, a provoqué le développement de ce type de virus. Très méfiants, nous avons remis le taux de brome à sa valeur normale, et sur toute la saison 2015, tout s'est bien passé, nous avons retrouvé les joies de la baignade.
En conclusion, une piscine est un très dangereux bouillon de culture. Les centres anti-poison français n'ont pas l'expérience de ce type de problématique. Quelque soit le traitement, il faut respecter le dosage ou se passer de piscine.

Anonyme a dit…

Bonjour
Sur mon spa , il est écrit: conseiller de ne pas utiliser plus de 15 minutes par jour. ça me semble maintenant un peu plus explicite.

fred'eau a dit…

Bonjour,
le sous-dosage du brome développe des bromamines qui sont toxiques et difficile a déceler. Il est impératif de respecter les dosages pour une eau impeccable le léger surdosage est préférable au sous-dosage. Sauf défaut qualité produit le brome est très efficace sans les inconvénients du chlore. Je l'utilise depuis 16 ans sans aucun souci avec une t° qui monte parfois a 32°, pourtant je ne suis pas un dingue du traitement ni de l'analyse.

sul a dit…

Bonjour,
Je cherchais des témoignages sur le brome et apparemment boire un verre d'eau salée avec du sel de mer non raffiné permet d'évacuer le malvenu.
Je vais continue rue chercher voir si quelqu'un en parle..
Bonne rentrée