dimanche 15 septembre 2013

Retour du "dimanche on "réchéflit" !"...

Pour la reprise de la  rubrique "Le dimanche on réchéflit", je voulais porter votre orientation sur un extrait de livre sur lequel je suis tombée il y a quelques temps sur Facebook et qui m'a .... Comment dire???
... Mis une grosse baffe dans la gueule ?
Oui ça résume bien !!! :-(
Et la baffe vient tant du contenu du texte en lui même, que du titre de l'oeuvre et de l'année de son écriture...


"Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut pas s'y prendre de manière violente.
Il suffit de créer un conditionnement si puissant que l'idée même de révolte ne viendra même plus à l'esprit des hommes.
L'idéal serait de formater les individus dès la naissance en limitant leurs aptitudes biologiques innées.

Ensuite on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière drastique l'éducation, pour la ramener à une forme d'insertion professionnelle.

Un individu inculte n'a qu'un horizon de pensée limité et plus sa pensée est bornée à des préoccupations médiocres, moins il peut se révolter.
Il faut faire en sorte que l'accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste.
Que le fossé se creuse entre le peuple et la science, que l'information destinée au grand public soit anesthésiée de tout contenu à caractère subversif.
Surtout pas de philosophie. Là encore, il faut user de persuasion et non de violence directe : on diffusera massivement, via la télévision, des informations et des divertissements flattant toujours l'émotionnel ou l'instinctif.
On occupera les esprits avec ce qui est futile et ludique. Il est bon dans un bavardage et une musique incessante d'empêcher l'esprit de penser.

On mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme tranquillisant, il n'y a rien de mieux. En général on fera en sorte de bannir le sérieux de l'existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée, d'entretenir une constante apologie de la légèreté ;  de sortes que l'euphorie de la publicité devienne le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté"

Aldous Huxley
Le meilleur des mondes
1931


C'est à se demander si ce livre n'est pas le livre de chevet de tous les dirigeants de notre monde...
De la à parler de théorie de complot il ne reste plus qu'un pas, je vous l'accorde mais pinaise...
Avouez que ça laisse à réfléchir !!!

3 commentaires:

Anonyme a dit…

ça fait réfléchir, ou c'est déjà tout vu. Et quand on se rend compte que TOUT est lié, on se pose énormément de questions, le livre de chevet des dirigeant ou des lobbyistes? Qui dirigent ce monde? Qui nous fait croire que la con-sot-mation fera le bonheur du peuple? Mais effectivement ce qui fait le plus peur dans ce texte c'est la date...

Anonyme a dit…

la télévision en 1931 ????

hildegarde a dit…

C'est vrai que ça a comme un air connu ce texte!
J'ai lu ce livre, il y a fort longtemps (fin de collège ou début de lycée), et je ne me souvenait plus de cela. Ca mériterai une 2nde lecture avec le recul des années.
Tout comme "Ravage" de Barjavel que j'avais détesté la 1ere fois, et qui avec le recul et le fait d'en savoir un peu plus sur les conditions d'écriture, fait réfléchir aussi.