mercredi 18 juillet 2012

Soutien gorge et cancer du sein... Les dangers du soutien gorge

Il y a 2 ou 3 mois une lectrice m'a fait parvenir cette étude saisissante qui m'a interpellée...
Reprise sur grand nombre de site internet depuis, je souhaitais à mon tour la partager maintenant que je l'ai testée...
La voici et elle sera suivie, en fin d'article de mon retour d'expérience...





C’est aux environs de 1930 qu’a été publiée une première étude qui faisait déjà une relation entre les soutiens-gorge et l’augmentation du nombre de femmes ayant un cancer du sein. 
Depuis, les études des chercheurs et médecins, pourtant publiées, se succèdent mais ne trouvent pas leur écho dans la population féminine, souvent conditionnée par les médias et la publicité. 




Voici un résultat d’enquête stupéfiant : 
Une étude sur le cancer a révélé que 3 femmes sur 4 qui ont un cancer du sein, portent régulièrement un soutien-gorge contre 1 femme sur 168 chez celles qui n’en portent pas du tout. Le risque d’avoir un cancer du sein est donc 125 fois supérieur si l’on porte un soutien-gorge. Porter un soutien-gorge donnerait donc 12 fois plus de risques de cancer que de fumer (et la plupart des fumeuses portent un soutien-gorge). 


Soutien-gorge et circulation lymphatique :  
Une très récente étude menée par deux médecins anthropologues, met à nouveau en évidence le lien entre le port du soutien-gorge et le cancer du sein. 
Le soutien-gorge compressant les divers ganglions et canaux lymphatiques, les toxines ne sont plus éliminées naturellement par le drainage lymphatique, et s’accumulent dans le sein faisant apparaître au fil du temps, kystes, fibrokystes et tumeurs cancéreuses. 

Les capillaires lymphatiques sont sous cutanés et microscopiques. Leur compression se fait par simple pression et empêche la lymphe chargée de déchets d’aller se déverser dans les vaisseaux ou même dans les ganglions.Cette lymphe devient alors stagnante, les toxines qu’elle n’a pas pu évacuer feront des dégâts sur place. Les soutiens-gorge plus ou moins serrés par leurs élastiques, leurs armatures ou par leurs bonnets qui remontent les seins compriment ces capillaires et vaisseaux lymphatiques, bloquant toute circulation. 


En outre, les soutiens-gorge par leur tissu enveloppant les seins et par la compression exercée sur eux augmentent sensiblement leur température. Ceci a été prouvé par des études thermographiques. 
On sait qu’un sein précancéreux ou cancéreux est plus chaud qu’un sein non cancéreux.


Le massage naturel du sein libre :
Le mouvement naturel du sein libre, pendant la marche, crée normalement un massage qui fait circuler la lymphe. Lorsque ce mouvement naturel est entravé, la lymphe ne circule plus, les toxines s’accumulent et les kystes et tumeurs apparaissent. 
Certains pays (Japon, Provinces de l’Inde, Fidji, Maoris…) n’hésitent pas à faire des campagnes pour un retour aux vêtements traditionnels seins libres, depuis l’apparition du cancer du sein avec l’adoption de la mode occidentale. 


En effet, les femmes vivant à la mode occidentale dans ces pays développent des cancers pendant que les autres qui vivent seins libres, de façon traditionnelle, n’en développent pas. 


Un faux besoin Depuis 1978 :
Plusieurs études médicales en France, aux USA, au Japon et en Grande Bretagne ont mis en avant que, contrairement aux idées reçues, le soutien-gorge peut augmenter la chute des seins 
Pourtant, les lobbies de l’industrie textile n’ont de cesse de clamer ce qu’aucune étude médicale ne confirme. De plus, le port de cet article de lingerie et le manque d’exposition au soleil réduit le taux de mélatonine reconnu comme une molécule anti-cancéreuse.
">Certaines études parallèles au Japon, et aussi en France avec le Professeur Jean Denis Rouillon, médecin du sport au CHU de Besançon, ont démontré que le port du soutien-gorge, favorisait l’affaissement de la poitrine
">« L’arrêt du port du soutien-gorge est bien supporté par les femmes, en termes de confort et d’esthétique. Contrairement aux idées reçues, le sein ne tombe pas mais il se raffermit, remonte, et la qualité de la peau s’améliore. » 
En effet, les ligaments Cooper et les muscles peaussiers qui sont les soutiens naturels de la poitrine ne travaillant plus, ceux-ci s’atrophient et la poitrine, perdant sa fermeté, s’affaissent encore plus rapidement avec le temps. 
 Le sein est donc enveloppé dans une membrane mince et très solide, d’autant plus costaud qu’elle travaille. Il est également suspendu comme un filet à provisions par ses ligaments reliés à la peau. 
D’où parfois, lors de l’arrêt du port du sous-vêtement, une désagréable sensation de tiraillement pouvant durer quelques semaines avant qu’ils ne reprennent de la vigueur. 


La croissance chez la jeune fille :
Chaque mère, conditionnée par notre société affuble sa fille de cet accessoire dès que sa poitrine devient naissante. 
Ceci contribue déjà à la chute de la poitrine parce que les éléments anatomiques de suspension du sein, à la fois musculaire (platysma) et conjonctif (fascias) se renforcent lors de la croissance car la pesanteur ou les contraintes mécaniques appliquées aux seins libres s’exercent. 
Les tissus composants les seins ne se distendent donc pas sans soutien-gorge malgré une augmentation du volume mammaire. Le sein n’évolue pas vers la ptôse (poitrine trop affaissée) et s’avère plus ferme.  


Un maintien mécanique naturel :
En posant des capteurs sur des athlètes, des chercheurs sportifs ont pu découvrir que la poitrine parcourt 6 cm de haut en bas et 9 cm de gauche à droite au cours des diverses pratiques sportives. Ce sont ces mouvements (réduits de 70 % avec un soutien-gorge) qui permettent au sein de s’adapter et de multiplier naturellement les formes de maintien.
">Constatation à la fois déconcertante et ahurissante, malgré toutes nos idées reçues, leur poitrine après 3 ans d’études n’a pas mollie, s’est encore moins affaissée et s’est même carrément rehaussée ! 


font-size: x-large;">Étude médicale sur l’évolution du confort sans soutien-gorge (2009) :
Au début de l’étude, 42 % des sujets ressentaient un inconfort sans soutien-gorge. 3 mois après, plus aucune gêne. 3 ans après, aucun sujet ne ressentait de douleur, aucun n’était gêné par l’absence du soutien-gorge dans les activités courantes, y compris les activités sportives. ">L’angle de l’axe du mamelon par rapport à l’horizontale augmente en moyenne de 180 % ! ">Il s’agit d’une évolution esthétiquement favorable puisque inverse de la ptôse. Le sein libre se fortifie. Ne jamais porter de soutien-gorge donne donc une poitrine naturellement plus ferme et plus haute, contrairement aux idées reçues. 


Disparition de douleurs par la suppression du soutien-gorge :
Deux chirurgiens des seins britanniques ont conduit des essais dans 2 cliniques en Angleterre et Pays de Galles. 
Ils ont étudié des femmes pour voir si le fait de ne pas utiliser de soutien-gorge pouvait diminuer les douleurs de poitrine. 
Leur étude a conclu que pour la majorité des femmes, il y avait diminution de la douleur pendant une période de 3 mois sans soutien-gorge. 
Pour l’étude, ils ont demandé aux femmes de remplacer le soutien-gorge par une sorte de tee-shirt souple ou un débardeur, ou encore rien du tout.

A la suite de l’étude, aucune femme n’a souhaité retrouver l’usage du soutien-gorge car elles avaient gagné aisance et confort. 
Un docteur en médecine a publié ces résultats dans le traitement de la douleur des épaules chez les femmes à forte poitrine. 
Dans cette étude de 5 ans, il a été suggéré que les patientes soulagent le poids sur leurs épaules pour une durée de 2 semaines, en allant sans soutien-gorge.  L’étude a indiqué que les résultats à longs termes étaient l’absence de douleur aux épaules si l’on n’utilisait plus de soutien-gorge. 79 % des patientes ont ensuite décidé de décharger le poids de leur poitrine de leurs épaules de façon permanente en éliminant définitivement l’utilisation de soutien-gorge parce qu’elles se sentaient libérées. 
 •  Chaque année, 42.000 femmes sont victimes d’un cancer du sein en France. 
•  12.000 en sont décédées en 2000. 
•  La pression sociale est le plus grand ennemi de votre santé. 
•  Est-il mieux socialement d’avoir un cancer du sein que de vivre sans soutien-gorge ? 


Reproduit avec l’autorisation du Journal de Michel Dogna. Source : http://www.santenatureinnovation.fr... 
PS : Nous vous conseillons par ailleurs la lecture de l’ouvrage intitulé "CES VÊTEMENTS QUI NOUS TUENT" des Dr Anna Maria Clément et Dr Brian Clément 




Me revoilà... Comme je vous le disais en début d'article cet article m'a interpellé, m'a amené à réfléchir et de cette réflexion est né le désir d'essayer... 

J'ai pensé à cette nature si bien faite en règle générale... 
A toutes ces femmes à travers le monde qui vivent sans soutien-gorges et qui vivent très bien finalement...


 Mais très vite je me suis refroidie... 
Parce que dès fois le dimanche quand je traîne en pyjama, je suis vite rappelée à l'ordre par de vives douleurs dans la poitrine qui disparaissent dès le port du soutien gorge... 
Alors euh... Pas trop envie de souffrir tout de même... 
Puis ma poitrine est aussi généreuse que mes formes, il ne s'agit pas non plus de petits seins qui tiennent en place tout seul... 
Donc j'ai tout de même un peu peur.... 
Ben quoi ??? Depuis que j'ai 12 ans ma mère me répète que je dois porter un soutien-gorges pour ne pas avoir les seins qui pendent !!! Toutes les femmes autour de moi en portent c'est qu'il y a une raison non ??? 
Et si cette raison était une sorte de lobby de Playtex, wonderbras and Cie ??? 
Finalement, je me suis dit que je n'avais pas grands choses à perdre à essayer et je me suis lancée avec pour principale motivation le fait de vivre plus en harmonie avec mon corps et la nature... 


J'ai commencé tout doucement... Je le retirais une heure plus tot le soir, le mettais une heure plus tard le matin... Puis deux, puis trois... 
Effectivement j'ai ressenti des tiraillements, surtout pendant les périodes d'ovulation ou de cycle menstruel...Alors en ces périodes je le maintenais plus longtemps... 


Mais de jour en jour je me suis sentie de mieux en mieux... En arrivant à ne plus en porter du tout... 


 A la maison aucun problème !!!  Pour ne rien vous cacher mon mari bénit cette étude et se reproche même de ne pas l'avoir déniché plus tôt ! lol 
Par contre dès que je sortais de la maison j'avais l'impression qu'il y avait un panneau clignotant au dessus de ma tête "Cette femme ne porte pas de soutien-gorges, regardez comme ça ballotte à chacun de ses pas !!!" 
Le panneau a "clignoté plusieurs semaines"... Et aujourd'hui je n'y prête plus attention... Motivée par le confort et le gain de qualité de vie et par mes observations personnelles : de semaine en semaine ma poitrine s'est raffermie et redressée, toute seule, comme une grande  !!! 


Parfois, quand je porte un petit haut avec un décolleté plongeant, je renfile un soutien-gorge mais il ne dure jamais très longtemps dans la journée... 
 Il est pour moi très clair que cette étude a changé mon regard sur pas mal de choses, et a changé ma qualité de vie !!! Sans compter les économies réalisées ! lol 
Toutes mes amies et proches qui ont essayé ont été conquises !!!


Alors...cela méritait bien un article !! Et vous, qu'en pensez-vous ???

20 commentaires:

Anonyme a dit…

Comme j'aimerais pouvoir vivre sans soutif... Ce que j'aime en vacances, c'est que je n'en porte jamais ! Pendant plus d'un mois, mes seins sont libres ! Le retour est difficile, j'ai du mal à m'y remettre à chaque fois, je me sens oppressée... Mais je ne m'imagine pas vraiment ne pas porter de soutif au boulot... Et pour le sport idem, sans soutif pas possible de courir ça fait trop mal ! Signed by Plec-Plec

Audrey a dit…

Salut Fofie,

je voulais réagir sur ton article
- Pour le cancer, je suis convaincue d'avance, encore un "outil" moderne qui ne nous fait pas que du bien
- Pour le confort, j'avoue qu'il me faudrait certainement un grand nombre de jour pour m'y faire (je fais un 95C voir D en ce moment car j'attends un heureux evenement et bien, c'est super lourd lol)
- et pour ce qui est du maintien, je suis un peu septique, quand tu vois certaines femmes d'Afrique par exemple qui sont seins nus en permanence... ben ce sont des gants de toilettes quand meme! vérifie les photos sur internet, c'est facilement vérifiable.

Merci en tout cas d'avoir partagé l'étude et à chacun de se faire son opinion s'il souhaite tenter ;-)
Biz
Audrey

Audrey a dit…

Voila un lien d'une conversation doctissimo ou elles parlent de cette étude, tu verras dedans certaines photos de femmes dont je te parlais dans mon com précédent http://forum.doctissimo.fr/forme-beaute/beaute-seins/medicale-soutif-fermes-sujet_3110_1.htm

Fofie a dit…

Pour les femmes d'afrique par exemple... J'ai déjà potassé le sujet...
il s'agit de femmes qui ont allaité plusieurs années, souvent jusque 5/6 ans et surtout , surtout qui portent leurs enfants dans le dos par écharpe de portage s'appuyant sur leur poitrine, les affaissant fortement au passage...
Pour celles qui n'en sont pas là, aucun souci...

Maylis a dit…

Eh oui, je crois à cette étude...mais j'ai allaité quatre enfants entre 9 mois et 18 mois chacun alors pour moi c'est ambiance afrique si tu vois ce que je veux dire..! Ton post aura au moins un effet sur ce que je pourrais conseiller à ma fille, merci!
Des bisous!

Audrey a dit…

je suis un peu comme maelys. J'ai allaité ma 1ere 14mois et c'est déjà pas terrible et j'attends le 2eme ou je compte bien faire la meme chose! alors d'ici 2 ans, ca fera p-e un peu gant de toilette lol

hildegarde a dit…

C'est la 1ere fois que je commente sur ton blog, mais je relis les posts plus anciens à mes heures perdues.
Bref, j'avoue que cet article interpelle. Personnellement j'ai aussi allaité mes 2 enfants, et je fais un 100E (j'ai même pris un bonnet), j'avoue que je vais hésiter a tester le sans soutif, mais effectivement, quand mon bébé fille sera en âge de porter des soutient gorge, j'y réfléchirai à 2 fois.
MErci pour ce blog super interressant.
Hildeharde

Broisha a dit…

même si je me vois mal ne pas prter de soustif en classe, ton article est intéressant et je vais tester ça cet été :-)

Deux Minutes a dit…

Ouep! Je l'ai lu aussi, cet article, et puis j'ai essayé aussi! Pas facile de se déconditionner, mais quel bénéfice!!! Je ne reviendrai pas en arrière (sauf quelques jours où je ne me vois pas faire sans...), c'est bien mieux comme ça!

Anne-Charlotte a dit…

coucou ! j'avais pas remarqué que t'avais pas de soutif, si ça peut te rassurer :)

je pense que les études sur le soutif "oublient" un paramètre : l'usage du déo aux sels d'aluminium, qui il me semble est lié au port de soutif. je veux dire par là qu'une femme qui ne porte jamais de soutien-gorge n'utilise probablement jamais ce genre de déo, ni l'épilation qui va avec.

vous croyez pas ?

kat77 a dit…

YOUPI !!!!!
Rien sur les strings ou culottes en général ?
Bisous Fofie !!

Fofie a dit…

Bien d'accord avec toi Anne-charlotte...
Et je pousse même plus loin, Ces femmes qui ne vivent pas à notre "mode occidentale" ne doivent pas consommer comme nous...Exit les sucres raffinés, pesticides à gogos et autres toxines et déchets qui s'accumulent dans l'organisme...
Le rapport est donc un peu biaisé...du moins si on ne prend en compte que "l'effet sous-tif"...
Mais je pense que les explications de canal lymphatique et de tension de muscles mamaires sont belles et bien convaincantes !
Qu'en pensez-vous ?

Anne-Charlotte a dit…

oui moi l'explication "lymphatique" me convainc un peu... bon après je sais pas ce que des prothèses mammaires font au système lymphatique :)
prise de risque connue et admise...

Luc a dit…

Si les résultats de cette étude sont avérés, c'est la santé public qui est touchée ! Je pense qu'on s’habituerait rapidement aux femmes sans soutien-gorge. A utiliser pour le sport uniquement ?

48SI a dit…

Les statistiques sur les soutiens-gorge font froid dans le dos !

Lizou a dit…

2 ou 3 ans que je n'en porte plus m'étant posé une fois la question: "mais pourquoi j'en porte en fait?..." C'est vrai que j'ai des seins assez petits mais la conclusion a été immédiate: Royal!

D'ailleurs, quand il m'arrive d'en mettre exceptionnellement, je ne le supporte plus et il finit au fond du sac au bout d'une demi-journée.
Alors les filles, n'hésitez pas!

Si vous avez envie d'explorer des manières plus naturelles et moins soumises à notre société de vivre votre féminité, j'en profite pour diffuser l'existence de la Moon-Cup, petit appareil en silicone remplaçant très avantageusement tampons et serviettes hygiéniques qui polluent nos océans depuis de nombreuses années. C'est un investissement de 30 euros....pour 30ans!

Pour avoir essayer, la technique peut sembler un peu dure au début mais on s'y fait très rapidement. En voyage, en sport, dans la vie de tout les jours, économiquement et écologiquement, c'est nickel! Sans parler de certaines études sur la fabrication à l'eau de javel des tampons hygieniques... Curieuse de voir les répercussions sur la santé des femmes dans quelques années!

Bref, renseignez-vous Mesdemoiselles, ça vault le coup!!

La seule raison pour laquelle ce système est méconnu, c'est qu'il n'est pas rentable à de grosses multinationales!!

kat 77 a dit…

Bon !!! ok... c'est parti... mais je confirme... c'est pas facile de se lancer... j'ai plutôt tendance à marcher courbée du coup!!! et plus du tout droite...

Ce soir j'ai du aller en urgence dans un centre commercial (chercher des cartons pour un déménagement... j'avais oublié...) et vu que je suis parti vite, j'ai oublié de mettre l'écharpe qui masque le... ballotement... :-D

Heu... pas facile à gérer...


(même qu'il faisait vachement chaud aujourd'hui... et que j'ai l'air fine avec mon écharpe.....)

Mais bon... je verrai bien !!!
R.V dans quelques semaines !!

j'espère que c'est pas des conneries hein !!! ahahahahhaha!!!!!

Bisous !!!

Vanessa a dit…

Je découvre ton blog suite à la lecture d'un article sur non port du soutien gorge dans un magazine. Je voulais en savoir plus sur cette pratique. Je pensais que j'étais un peu "bizarre" parce que je vis sans soutien gorge la plupart du temps, quand je sors je porte les soutien gorge que l'on trouve au télé shopping en ce moment, mais qui disparait dès que je rentre.
Pour rassurer celles qui hésiteraient, je fais un 105 E et je n'ai pas les seins qui tombent et ils sont ferment. Alors allons s'y toutes les seins libres.

Isabelle L a dit…

Bonjour,
Je suis contente de découvrir ce blog! Pour le sujet des seins libres, je connaissais en effet les conséquences de la pression de la poitrine dans un soutif'. Mais j'aimerai savoir comment vous habillez vous en haut ?
Tee shirt moulant ou large, chemises, blouses, robes etc... Car j'ai déjà remarqué que certains hauts ne peuvent convenir si la poitrine n'est pas relevée par un soutien gorge ou au moins une brassière.Donc si vous avez des idées modes et sympas à donner ce sera bienvenue .Merci.

Liberté a dit…

Et si on changeait le monde? je pense que l'on peut faire évoluer les choses dans le bon sens, au minimum pour nous-même! Pour ça, il faut que ce genre d'informations circulent le plus possible!

Le cancer du sein, c'est un sujet très sensible... et très inquiétant... dans notre monde "moderne", il n'est malheureusement pas près de s'arrêter... Les facteurs de cancer du sein se comptent par dizaines... mais le soutien-gorge est sans doute le plus dangereux... ça n'a l'air de rien à première vue, tant que l'on est pas informé, mais le soutien-gorge est vraiment dangereux pour la santé!

Si les femmes l'abandonneraient (ou limiteraient autant que possible), je suis totalement convaincu qu'en quelques années, les cas de cancer du seins diminueraient de façon importante (sans toutefois disparaître, car les causes sont nombreuses et variées...)

Personnellement, les femmes qui n'en portent pas, ça ne me choque pas, bien au contraire, je trouve qu'il y a un certain charme (je suis un homme, ça joue?^^). Et puis, on l'oublie, ça ne se voit pas forcément! il y a aussi des astuces pour masquer discrètement, pour celles qui se sentent un peu gênées.
Quand je vois tant de femmes qui n'ont pas besoin de cet accessoire, surtout quand il fait +30°C dehors à l'ombre, ça me fait mal... même si je sais pertinemment que c'est "culturel"... c'est juste du gâchis... et ça ne fait vraiment pas naturel! Certaines en portent même la nuit! (donc 24h/24...) moi ça me choque...
Au passage, les matières synthétiques et les baleines n'arrangent rien...

Je vous laisse un lien vers mon site, pour trouver de nombreuses informations au sujet des seins libres, du soutien-gorge et les problèmes qu'il crée, etc : freetheboobies.fr
c'est un message d'espoir! en tout cas merci pour ce blog sympathique!
A+