lundi 8 octobre 2012

Vaccins....................................... ou pas.

Trois années que je recule, que je fais l'autruche, que les enfants ne voient quasiment plus le médecin de famille... ncertificats médicaux d'aptitude à la pratique sportive...
Et puis il y a ce conflit latent entre mon médecin et moi... Il faut dire que j'ai déterré la hache de guerre le jour où j'ai refusé que mon petit dernier se fasse vacciner dans les premières semaines de vie lui expliquant que son corps était trop petit et trop faible pour recevoir des doses pareilles d'adjuvants et de virus...
Forcément il s'est un peu fâché sous prétexte que je n'avais pas fait tant d'histoire avec mes aînées...
Ce à quoi je lui ai rétorqué qu'à l'époque je n'étais pas informée et que si je l'avais été mon choix aurait été le même...
Il s'est un peu radouci lorsque je lui ai expliqué que je n'étais pas formellement contre la vaccination, juste je souhaitais attendre qu'il soit un peu plus grand...
Le jour J j'ai annulé car il était fébrile et que son organisme était déjà en train de lutter contre une infection alors je ne souhaitais pas en rajouter une couche en lui injectant 3 ou 5 souches de virus supplémentaire, même si quand on aime on ne compte pas ! 
J'ai reporté ainsi 3 fois et ai fini par aller le faire vacciner avec mon instinct qui me hurlait de ne pas le faire... Instinct qui s'était déjà manifesté pour mes filles mais que j'avais fait taire en me laissant convaincre par les arguments médicaux...



Mais les années passant, mon information et ma documentation croissant, j'ai pris de plus en plus conscience du danger des vaccinations...Et surtout du nombre complètement dingues d'effets indésirables et de  problèmes engendrés pour éviter des maladies parfois bénignes !


Et puis un jour je suis tombée sur un reportage anglais mettant en évidence le lien entre les vaccinations du ROR et l'autisme... le nombre d'enfants sans problème qui se sont vus diagnostiquer l'autisme juste après la vaccination... Mais ça bien sûr on en parle pas en France...

On ne dit pas qu'injecter dans l'organisme par le sang un virus qui se transmet d'ordinaire par les voies aériennes et donc pulmonaire est une grosse connerie... On ne dit pas que le corps n'est pas fait pour lutter de la sorte... On ne dit pas que chez ces autistes on retrouve le virus de la rougeole dans les intestins... On ne dit pas que l'autisme régresse après un traitement aux antibiotiques à très très forte dose... Tout comme on ne nous dit pas qu'il y a plus de morts en France de maladies nosocomiales que d'accidents de la route, mais ça c'est encore un autre débat !
Il m'a donc été facile de rayer le ROR de la liste des vaccinations avec pour consigne de veiller à faire vacciner Nahélé à ses 15 ou 16 ans si il n'a jamais eu les oreillons afin d'éviter de potentielles complications pouvant mettre en péril sa virilité.
Le BCG, lui n'est plus obligatoire depuis longtemps et les scandales qu'il a occasionné l'ont très vite classé dans la même colonne que le ROR...


Restait le DTP... Diphtérie, Tétanos, Polio...

Celui là, mes enfants l'ont tous reçu... Avec plus ou moins de retard... 1 an dans le meilleur des cas... 3 dans le pire...
Bref, suite aux certificats médicaux de cette année, j'ai fini par céder et prendre rendez vous pour une séance de piquouze collective... prévue cette après-midi !




Pour aujourd'hui, le choix est assez simple finalement puisque Nahélé est perturbé du transit depuis quelques jours, hors de question donc de lui soumettre quelconque injection alors sa flore intestinale est affaiblie... Et Lola elle vient de vaincre à début d'angine mais à désormais le nez qui coule beaucoup... Ce matin, j'étais donc en pleine séance de torture mentale ! 
Non parce que c'est facile de se dire "allez hop! C'est décidé, je ne vaccine plus"... quand tout va bien ! Par contre dès que l'enfant chauffe un peu... les doutes et les questions reviennent....
" est ce que j'ai vraiment fait le bon choix ? ", " Et si il était vacciné, aurait-il attrapé ça ?" Et pour le peu que la fièvre dure quelques heures de plus que la moyenne là mon cerveaux tortueux est pervers donne libre-court à mon imagination... Pour le peu que ce soit la nuit et que je suis fatiguée en plus et là c'est le lâchage complet... Je vois mes enfants mourants avec une maladie rare, quand ce n'est pas exotique... qui bien sûr aurait pu être évitée avec la vaccination... Bref je rentre en mode "auto-torture" et seule la chute du thermomètre est capable de bloquer mes délires...
Alors y'a jamais rien eu de méchant jusqu'à maintenant...
Mais avec le matraquage  des médias, du corps médical, des proches qui n'y connaissent rien mais qui ont pourtant un avis sur tout... Et puis la critique qui est tellement facile.... Tout est fait pour nous conditionner à agir sans réfléchir.

Traduisez, si aujourd'hui une mère ne vaccine pas son enfant, c'est une mauvaise mère, qui ne l'aime pas, ne fait pas ce qu'il y a de mieux pour lui etc... Et quand en plus on tape dans le domaine de l'affectif, pire dans la relation mère/enfant, la grande majorité finit par céder, comme je l'ai moi même fait auparavant... Alors je me soulageais la conscience avec ce que j'avais sous la main... Genre "bon tu lui as déjà évité le ROR et le BCG, il ne mourra pas d'un DTP... enfin j'espère !" 
Et l'esprit est capable de tout pour soulager sa conscience... même de se dire que si c'était si dangereux , ça ne serait pas mis en vente libre sur le marché et cautionné par les autorités de santé !!! Oui, moi je me suis dit ça... En faisant taire juste derrière le petit diable sur mon épaule qui hurlait les exemples des prothèses mammaire ou du médiator pour ne citer que les derniers scandales... Comment aller faire vacciner son enfant contre le tétanos alors que même sur wikipédia on apprend que le tétanos n'est pas une maladie immunisante ??? Quelqu'un peut-il m'expliquer comment un vaccin pourrait immuniser d'une maladie non immunisante ??? Un virus qui est détruit autour de 39 et 40°... Est-ce bien utile d'injecter de l'hydroxyde d'aluminium, du phénoxyéthanol, des formaldéhyde (du formol quoi!)...* pour une maladie qui ne laisse aucune séquelle si on laisse juste faire la fièvre ??? * je n'invente rien, c'est la liste des composants du revaxis (DTP -diphtérie, Tetanos, Polio) Restait la diphtérie à épingler... Cette maladie qui se soigne par antibiotiques qui concerne principalement les enfants de moins de 8 ans... (Mia en a 10!) Dont 90% des adultes sont immunisés... Et si j'hésitais encore je découvre qu'en écosse la maladie est passée de 10000 cas en 1945 à 100 cas en 1960... Et qu'en allemagne après que la vaccination soit devenue obligatoire pendant la guerre, l'incidence de la maladie est passée de 30 000 cas en 1926 à 153 000 cas en 1945... Et après abandon des campagnes de vaccination pour raison économique, les cas sont retombés à 20 950 en 1952.... Allo ??? Docteur... je voudrais annuler un rendez-vous s'il vous plaît, non, non je ne souhaite pas prendre rendez-vous un autre jour, ça ira merci !!

3 commentaires:

hildegarde a dit…

Oh comme je me retrouve dans ce texte... comme on a hésité a faire vacciner Pimousse... puis on a cedé comme beaucoup.
Maintenant c'est au tour de sa soeur, et la on se dit, on l'a fait pour l'un alors pourquoi pas pour l'autre.
Mais pour d'autre on ne se pose même pas la question : grippe (A ou pas), papillomavirus... l'aiguille ne passera pas par nous

iReFLeXz a dit…

Tu as un certain courage au contraire,difficile de ne pas se soumettre..et de ne pas culpabiliser en meme temps.

Nous on les a vaccinés ,bien qu'on est repoussé cela au maximum..enfin ma femme surtout.

sebi

marine leleux a dit…

je suis exactement dans le meme cas, ma fille de 16 mpis est supposee avoir un rappel de DTP e mois ci, et le jour du rdv, fievre ! J'ai donc annule et n'ai pas pris d'autre rdv... Par contre j'ai pris rdv avec un homeopathe pour en disutter, j'ai pa envie de lui faire ! Mais j'ai peur en meme temps... En tout cas je viens de decouvrir ton blog en faisant des recherches sur la rougeole et j'ADORe !