jeudi 11 décembre 2008

Voyage spatio-temporel magique!

17h30... la nuit est déjà tombée sur la ville...
Dehors, 0° et un vent du nord qui fait mal, celui qui pique aux joues et aux oreilles...
Température ressentie: -5/-6°
L'éclairage municipal est en panne, il fait très sombre...
Les silhouettes des maisons se découpent dans l'obscurité sur un ciel pourtant lumineux et clair...
Les cheminées des maisons fument, le vent fait voyager au coeur des rues les odeurs de bois chaud et de fumée...
Je marche dans les rues désertées de piétons avec pour seule compagnie une file de voitures qui roulent au pas, prisonnières des embouteillages citadins des heures de pointes...
Une bourrasque d'air très frais me rappelle soudainement l'air de la montagne et l'ambiance de Chamonix le soir...
Je ferme les yeux quelques pas...

Avec un peu d'imagination, j'y suis...
Les rues de Chamonix les soirs d'hiver... les vitrines illuminées, cet air froid qui descend des glaciers et qui pénètre au fin fond des poumons...
L'odeur du feu de bois dans la ville...
Seul me manque le "scroutch, scroutch" de mes pas dans la neige...
Mais c'est normal, la neige à fondu sous le sel et les pas des touristes...
Les trottoirs de la villes ne sont pas sans fins, et il me faut rouvrir les yeux...
A cet instant précis, le Picasso gris qui roule à mes cotés est imatriculé 74, la Haute savoie...
Ca a marché!!!!! J'y suis !!!! Je suis à Chamonix!!!
Je ne vois pas les montagnes car je suis au pied des maisons, mais sur la place de la ville je verrai le refuge illuminé de l'aiguille du midi , juste devant le reflet de la lune sur les neiges du Mont-Blanc...
C'est sur! J'y suis!!!!


Les panneaux indiquant l'école des filles et le gymnase municipal remplaceront subitement ceux flechant "Chamonix-Sud" , des "Bossons" et de "l'aiguille du midi"...

Je suis revenue chez moi en un battement de paupière...
L'instant d'après, le sourire aux lèvres contrastait au milieu de la morosité des parents d'élèves grelottants en attendant l'ouverture des portes de l'école primaire...
Légère et guillerette, je revenais de vacances à la montagne... des vacances de 45 secondes!
Un voyage spatio-temporel presque aussi ressourçant que l'original! -Et bien plus économique /sourire/-

En tout cas une expérience troublantes... mais tellement bonne pour le moral!

Merci gentil savoyard au picasso Gris de vous être égaré dans le grand nord et de m'avoir offert ce beau voyage!

1 commentaire:

Jaki a dit…

C'est vrai qu'avec tout ces petits détails comment ne pas rêver à des vacances et des magnifiques paysages de la Haute Savoie !!!