jeudi 3 avril 2008

Désherber utile......et délicieux!

Chez nous, j'aime croire que le printemps est définitivement instalé. Voilà maintenant près d'une semaine que les températures dépassent les 13° à l'ombre l'après-midi.... Un vrai bonheur...
J'avais presque oublié...
Hier je me suis donc offert une petite scéance de désherbage du jardin....
Sauf que pour une fois, au lieu de refiler les feuilles de pissenlits à pilou-pilou (le lapin nain) nous les avons gardé pour nous et en avons profité pour se faire une bonne petite salade...
Avec mes doigts de fées, un peu de fromage de chèvre, du jambon de parme, quelques tomates cerises et 2 oeufs mollés....
Voilà le résultat:



Et quel délice.... Christophe trouve les feuilles un brin plus amères que la salade ordinaire... Moi je trouve que le jaune d'oeuf tiède dessus adoucit vraiment les saveurs...
En tout cas au prix du pissenlit en supermarché, rien ne vaut un coin de jardin consacré à cette plante...
Surtout que.... Cette petite plante trop souvent considérée comme une ordure à plein de vertues...

En effet, la première manière de consommer le pissenlit est de lui réserver une place dans vos salades printanières, non seulement parce que vous lui trouvez ainsi une utilité mais parce que ses feuilles amères donneront à votre foie une petite cure de printemps. Mais il ne faut pas tarder et le cueillir avant qu'il n'ait commencé à former des boutons à la base, alors que l'extrémité de ses feuilles est encore blanche. Le manger cru en salade est la meilleure manière d'en conserver les propriétés. Ses feuilles sont un diurétique fort efficace qui fera baisser la tension artérielle en diminuant les fluides corporels. Elles ont également la propriété de dissoudre les pierres au foie et de stimuler la vésicule biliaire. Et contrairement à d'autres diurétiques qui provoquent des carences en potassium, le pissenlit en contient tellement qu'il en redonne à l'organisme. N'hésitez pas à en cueillir une bonne quantité car les feuilles du pissenlit peuvent également être séchées et consommées en infusion plus tard, au cours de l'année.

Mais et l'expression "Bouffer le pissenlit par la racine" ???
Traditionnellement, c'est la racine du pissenlit qui a été la partie la plus utilisée pour ses propriétés cholagogues, cholérétiques et dépuratives sur le foie, les reins et la vésicule biliaire. On la récolte au printemps ou à l'automne, lorsque la plante a au moins deux ans. On peut la consommer crue ou séchée, bouillie ou cuite à la vapeur, en décoction et en teinture-mère. On l'utilise pour la constipation (elle a un effet légèrement laxatif), les problèmes cutanés (eczéma, acné, psoriasis) ou rhumatismaux (goutte, arthrite) et comme tonique.La racine lavée prend environ deux semaines à sécher, étendue sur une claie ou une grille, dans un endroit à l'ombre et bien aéré.

1 commentaire:

Tante Anna a dit…

Salut ma poulette !!

C'est bon la dent de lion. Hein ?? Chez nous, on ne les cueille pas si grosses que les vôtres, car justement, c'est trop amer.

On ne cueille que les toutes jeunes pousses bien croquantes. Elles sont presque jaunes. C'est trop bon....

Chez moi, la dent de lion devrait sortir d'ici 2 semaines si M. le soleil veut bien se décider ;-)) Car pour l'instant, il neige toujours !

Bisous