jeudi 1 novembre 2012

Soigner une morsure de rat sur un animal...

Il y a 10 jours de cela, la vie nous a enseigné de nouvelles choses dont on se serait bien passées...

La première c'est qu'un rat peut très bien s'installer dans un jardin de ville...
La seconde c'est que ce même rat peut s'attaquer aux poules !!! Non pas pour leur voler leurs oeufs mais bien pour l'animal en lui même... Le rat mors l'animal sur le dos pour le vider de son sang puis emmène la carcasse dans son nid.
La troisième c'est que ces attaques ne sont pas forcément nocturnes et peuvent très bien se dérouler en pleine après-midi...

Heureusement, nous avons aussi appris autre chose :
Que si on débarque en courant dans le jardin alerté par les cris de Félicie, notre petite cocotte domestique, on peut réussir à le faire fuir même en pleine attaque...
Et qu'une poule qui s'est faite attaquer et mordre assez sévèrement peut survivre !!!

Nous avons récupéré notre petite cocotte ensanglantée avec deux énormes trous sur le dos comparés à sa taille (deux morsures  de 1,5cm de large), entre les deux ailes... et une autre à une aile.
Nous étions complètement désemparés à l'idée de la perdre, car nous y sommes très attachés à notre petite Félicie... Seulement il y avait plusieurs facteurs à prendre en compte :
- Elle avait perdu beaucoup de sang et devait être bien affaiblie.
- Il ne fallait pas que la plaie s'infecte, même si les poules ne sont pas réputées pour leur hygiène...
- Il fallait aussi espérer que le rat ne soit pas porteur de maladie quelconque qu'il ait pu lui transmettre...
Nous ne pouvions pas rester sans rien faire, et il fallait mettre toutes les chances de notre côté...
Ne sachant pas si elle était porteuse de quoi que ce soit, nous avons effectué tous les soins avec une paire degant et en prenant bien soin de tout désinfecter par la suite...

Nous avons donc rentré Félicie dans une boîte à chat pour lui offrir une convalescence au chaud, fin qu'elle ne gaspille pas ses forces vitales à se réchauffer...
Nous avons également veillé à ne pas la laissé sur un journal trop souillé et la changions chaque jour afin de limiter d'éventuelles sources d'infection par les fientes...
Pour ce qui était des plaies, nous les avons désinfecté à la biseptine en prenant bien soin de ne pas mouiller la cocotte ailleurs pour ne pas qu'elle prenne froid par dessus...
Puis nous y avons appliqué sur les plaies une fine couche de cicatryl qui est désinfectant et cicatrisant... (Le sachet pouvant servir deux jours de suite, nous le conservions refermé au frigo)...
Ca, c'était pour éviter une infection de la plaie...

Restait plus qu'à trouver le moyen de lui administrer un antibiotique pour l'aider à passer au-dessus d'une éventuelle contamination, des vitamines pour l'aider à se requinquer... Et le top serait des protéines pour renforcer le système immunitaire !
Nous avons donc sorti l'EPP qui répondait parfaitement à tout cela en stimulant en prime son système immunitaire... Restait à trouver comment lui administrer puisque madame boudait son eau et que les quantités diluées aurait été infimes dans les quelques gouttes de sa boisson, à moins d'y dissoudre 10 euros de gouttes...
Puis Christophe a eu l'idée de tremper dedans des petits vers... Et là banco... 3 petits verres roulés dans 3 gouttes d'epp et le tour était joué ! Bon il a fallu ruser comme avec les gosses car elle ne les truvait pas vraiment à son goût... Du coup en y mélangeant des vers natures, les autres sont passés tout seul...Et c'était nickel pour l'apport protéiné...

5 Jours à ce régime là et notre poulette avait repris du poil de la bête !!!
1 semaine plus tard, seul les trous dans le plumage restaient en souvenir de l'incident...

Bien évidemment, le rat s'est pris un plomb dès qu'il est revenu sur les lieux de l'attaque pour y lécher le sang fraîchement coulé...
Si nous n'aimons pas tuer les animaux, il était impensable de laisser un rat qui attaque la journée une poule 3 fois plus grosse que lui en liberté dans le jardin... Avec Dubaï à peine plus gros que la poule et les enfants qui y jouent, là nous n'avons pas eu le choix, faut pas déconner avec ça ! Mais ce n'est jamais de gaîté de coeur...

Ce que nous retiendrons de cette expérience c'est que nous avons réussi à sauver Félicie alors que ce n'était pas gagné du tout et c'st cela que je tenais à partager....




3 commentaires:

Unknown a dit…

C'est pas vrai ... il faut que je rajoute " vétérinaire" à la liste de tes nombreuses capacités....
Tu me fais toujours halluciner !!!

hildegarde a dit…

Il faut vraiment savoir parer à tout lorsque l'on a des animaux et des enfants.
Bon rétablissement à Felicie!

Anonyme a dit…

meme si se poste date de 2012 il peux encore servir aujourd hui. ma gisèle ca été attaquée elle aussi a l arrière de sa queue j éspère quelle se retablira bien ; encore merci