samedi 19 janvier 2013

Marre de payer une fortune pour les rasoirs et leur lames.... Envie d'un rasage responsable ?

Y'a des trucs que je déteste acheter plus que d'autres... Parce qu'ils coûtent plus ou moins cher et qu'ils ont une utilité limitée... Comme par exemple...
• Le papier toilette, mais je n'ai pas encore trouvé le moyen de m'en passer...
• Les protections périodiques... Problème définitivement réglé grace à ma coupe menstruelle qui me fait réaliser des économies hallucinantes chaque année... Allez avec 6 euros par mois de budgets protections périodique/tampons &Cie, cela fait 70 euros d'économies à la fin de l'année...
Mais je m'égare là...
Dans le lot des trucs qui finissent à la poubelle et qui coûtent un bras il y avait les lames de rasoir de Christophe !!! Et puis régulièrement aussi les rasoirs puisque telle marque vient d'en sortir un nouveau... non pas qu'on soit séduit par le "toujours plus de lames" ou le "rase plus près que près", juste le prix des lames seules coûte si cher qu'il est souvent rentable de changer de modèle rien que pour le prix des lames...




Déjà que nous avions réglé le problème des bombes de mousses à raser avec un blaireau et un savon à barbe qui offre en plus le confort d'un massage au blaireau pour préparer la peau... et qui dure bien plus longtemps avec pour seul déchet bi-annuel, un emballage papier pour la recharge de savon au lieu des bombes aérosol chaque quinzaine !


- "Temple de la sur-consommation, bonjour..." GGRRRRRRRR !!!
Et il n'y avait pas moi que cela agaçait... Christophe aussi !
Du coup il s'est penché sur la question "Mais comment se rasaient donc nos parents ou grands parents avant que Gilette ne sorte ses Mach1, Mach 2, Mach 3,4,5"???

Alors il a bien sûr trouvé le couteau à raser... La lame plate façon cow-boy... aussi appelée coupe-chou pour les intimes... Mais sa réputation étant terrible... Il n'était pas très confiant pour passer directement du rasoir jetable à la lame capable de couper un cheveu qui tombe dessus sans pression (CF sur youtube à "Test cheveu" C'est impressionnant et ça ne dure que quelques secondes !!!)

Et puis il a trouvé les rasoirs de sûreté... Rien que le nom est un peu plus rassurant ! lol
Le principe ?
Un rasoir de métal incassable et très beau en plus... Après des heures et des heures de recherches, de comparaisons etc... Christophe a porté son choix sur le modèle 23C de chez Merkur qu'il a acheté sur internet pour la modique somme de 27 euros (chez www.parapharmciesante.com), alors que le barbier du coin le vendait plus du double !


Très beau rasoir donc...Dans lequel on vient insérer une lame de rasoir... si! Si! lol
Mais pas une lame à 3 euros la lame parce qu'il y a en réalité 2,3 ou 4 lames superposées avec une bande de gel préparatrice machin truc.... Non ! Une lame de rasoir... à l'ancienne !!!


Qui coûte 1,30 euros les 10 !!! Et qui sert des deux côtés pour ce prix là !!!! lol
Alors il existe plein de modèles de lames différentes qui sont visiblement très différentes du coup il faut en essayer quelques unes pour trouver celle qui correspond le mieux, mais à ce prix là... C'est tout de suite plus abordable...
Perso après test de 5 ou 6 marques, mon homme a adopté les lames de marque carrefour... qui ne sont pas les plus chères mais de loin les meilleures à ses yeux!
Par ailleurs leur solidité est incroyable ! Avec une barbe dure, il change sa lame tous les mois !!!
Soit 1,30 euros de lames pour presque 1 an !!!! Alors ? Vous en connaissez des rasoirs aussi économiques vous ?



Sur les forums on lit pas mal de témoignages de personnes qui mettent des semaines pour ré-apprendre à se raser avec ce type de rasoir sans se couper... Car même si ils s'appellent "rasoirs de sureté" il n'y a pas de mini grilles anti-coupure devant...ni autre protection, mais ici le premier essai fut le bon ! Bien sûr il fut délicat et patient mais nous n'avons recensé aucune coupure, même si il reste encore la technique à approfondir, le rasoir de sûreté est d'ores et déjà adopté rien que pour le fait que la lame de sature pas avec les poils !!!
Exit également le feu du rasoir car 1 passage suffit...Et même si vous ne faisiez déjà qu'un passage avec les rasoirs jetable, le simple fait qu'il y ait 3 lames dessus équivaut à trois passages de lames sur la peau...
De plus il y a possibilité de choisir la qualité et l'agressivité de la lame qui corresponde le mieux à votre type de peau... Ces mêmes lames qui sont recyclables à l'infini et qui sont vendus avec pour seul emballage une boite de carton et des feuilles de papier...
Vous l'aurez compris, il mérite officiellement le titre de "rasoir écologique" sur toute la ligne !!!

Il est tellement conquis que mon homme s'est même déjà mis en quête d'un coupe-chou pour marcher sur les traces de nos ancêtres qui eux savaient prendre le temps de prendre soin d'eux et accordaient au rasage la cérémonie qu'il se doit pour profiter de cet instant comme d'un instant de détente et de plaisir...
Parce que si dans le trousseau de vos grands-pères vous pouvez retrouver un coupe-chou, je vous mets au défi de léguer votre Mach 3 à vos petits enfants !!!!

Alors pourquoi cet article ?
Et bien parce qu'avant de nous plonger dans ces recherches nous ignorions jusqu'à l'existence de ce types de rasoirs non-jetables...
Bien sûr nous avions déjà remarqué les lames au supermarché mais nous pensions que c'était pour les outils de coiffeur...
Donc je me dis que nous ne sommes peut-être pas les seuls dans ce cas et que ce choix s'inscrit lui aussi dans une démarche de "consommation réfléchie et responsable"...
Dans l'espoir que cela vous ait appris quelque chose, je vous souhaite une agréable journée...


5 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour Sophie,

J'ai ta solution pour le papier toilette grâce à mes longs et nombreux séjours au Maroc.

Au Maroc, on utilise pas de papier, on se lave! Tout bonnement.
Les toilettes traditionnelles marocains sont ceux que nous appelons turc (pour eux ce sont juste des toilettes et nos toilettes à nous sont romains).
Sauf qu'ils n'ont pas de chasse d'eau intégré comme ceux que l'on trouve ici mais un robinet d'eau et un seau.

Les gens font leurs besoins, font couler un peu d'eau, se mouillent les mains, mettent parfois un peu de savons et se lavent. Puis ils utilisent l'eau récupéré dans le seau pour tirer la chasse d'eau. Ensuite ils se lavent les mains.
La tradition veut que l'on utilise la main gauche pour cette toilette intime et c'est pour cela qu'il est très mal vu dans les pays du Maghreb de manger avec la main gauche.

Nous, nous avons souvent une mauvaise image de ces toilettes (probablement à cause des autoroutes) mais chez les particuliers, les toilettes turcs sont souvent très propres, ne serait-ce que parce qu'ils servent aussi de douche : ils remplissent un grand seau de chaude, s'installent sur les toilettes et se douchent en se versant l'eau dessus avec un petit pot et en fait, c'est très agréable et beaucoup plus économique que nos douches à nous.

Comme toute bonne européenne, il m'a fallu un certain temps pour m'adapter mais quand on reste un peu longtemps au Maroc, l'adaptation est obligatoire car les toilettes romains sont en général mal installées et toujours bouchées.

Une fois habituée, cette pratique m'a semblé beaucoup plus propre et engendre beaucoup moins de gaspillage d'eau et de papier.
Si je n'avais pas peur de traumatiser les gens venant chez moi, je crois que c'est ce type de toilettes que j'utiliserais.

Je pense que sans aller jusqu'à l'installation d'un toilette turc, le simple fait de mettre un petit lavabo avec un robinet à porter de main peut être un bon début.

Voilà,
Laëtitia

Pascale a dit…

Ah vous ne connaissiez pas? Moi oui, c'est de cette manière que mon grand-père se rasait, au rasoir de sûreté! Et pour être sûr que la lame était bien à changer, avant de le faire, il la retournait et la remettais en place, il arrivait à gagner quelques rasages!!
Je revois encore la boîte de savon à barbe (tiens, faudrait que je regarde si elle existe encore, c'était des boîtes arrondies en forme de bol, de couleurs vives, rouges, vertes...), j'ai le parfum qui me revient au nez... merci pour le bol de nostalgie ;-)

Isabelle Chasserant a dit…

Mon père se rasait ainsi... Et comme le dit Pascale, retourner la lame permet de la faire durer encore un peu...

Schtroumpf_orange a dit…

En lisant cet article, je me suis dit, tiens, bonne idée ce truc, ça évitera à mon amoureux de polluer en jetant régulièrement des bombes de mousse à raser, et de se ruiner en acheter des lames mach 3 ou 4 qui coûtent un bras.
Alors j'ai commencé par lui offrir un beau blaireau, j'ai farfouillé, cherché des conseils pour en acheter un de bonne qualité, pas trop cher.
J'ai juste oublié de me renseigner sur UN truc : comment sont fabriqués ces beaux blaireaux? Avec des poils de blaireaux évidemment... Et là, c'est le drame. Les beaux blaireaux fabriqués en Europe par des marques qui se disent traditionnelles, etc, ils viennent en fait à la base de chine, le pays qui a le moins de respect au monde pour les animaux, il suffit de chercher un rien pour se rendre compte que non, vraiment, il ne faut pas acheter des blaireaux en poils de blaireaux.
Encore une honte qui se cache derrière de la belle tradition...

Fred Luckythirteen a dit…

Une réponse lointaine... mais pour les mêmes raisons, je me suis tourné vers une marque espagnole (Vie-Long) qui utilise du crin de cheval, qui s'avère aussi doux qu'un poil de blaireau normal, mais récolte sur l'animal lors de son brossage! On ne tue pas l'animal et ça lui fait du bien...