mercredi 13 janvier 2010

L'ange et le démon.... Le retour !!!!

Ceux qui se sont amusés des frasques de mon petit ange assis sur mon épaule droite et de mon diablotin assis sur mon épaule gauche la semaine dernière devraient se délecter de leurs aventure du jour!!!Enfin ... De vendredi dernier...
Tout à commencé il y a deux mois de ça , lorsque la maîtresse de Lola m'a convoquée pour une 'tite réunion entre 4 yeux Genre : "Bonjour m'dame, faut qu'on parle !" Et.. Nous savons tous que les "faut qu'on parle" ne présagent jamais rien de bon...
Me v'là donc y'a deux mois de ça, face à l'institutrice de Lola qui m'explique que ma fille est en train de sombrer (Comme chaque année à la même période), qu'elle reste polie et "docile" (comme chaque fois), mais que les résultats chutent...
Je connais le refrain par coeur, depuis le CP, chaque début de mois de novembre, je suis convoquée par le ou la prof de l'année complètement paniqué(e)...
Chaque année, nous prenons les choses en main avec Christophe, les notes remontent, le prof il est content et elle passe en classe supérieure...
C'est toujours pareil depuis 4 ans... Nous en sommes à la cinquième année...
Sauf que cette année.... Je suis tombée sur une sacré conne ! (N'ayons pas peur des mots !!!)
Et que la conne en question à décider d'innover par rapport à ses confrères précédents...
La voilà qui m'explique qu'elle pense que ma fille est.... débile ! (Je résume en un mot le laïus auqel j'ai eu droit qui commençait par "a des grosses difficultés de compréhension, ne semble pas adaptée à son niveau " et qui comprenait un "pas sûr que nous y puissions quelque chose!"...
J'ai tenté de lui expliquer , qu'elle n'était pas la première à s'affoler comme ça, qu'il ne fallait pas en faire un fromage et que nous allions reprendre les choses en main /puisque visiblement, elle non plus n'y arrive pas.... Enfin, ça je ne l'ai pas rajouté!/
La voilà qui m'explique que ma fille à besoin de voir un psy ! / de mieux en mieux!!!! Là déjà j'avais le démon qui s'ecxitait sur mon épaule gauche à coup de "mais vas-y pètes lui sa gueule à cette grosse -Biiiiiiiiiiiip- qui t'explique que ta fille est débile et que t'es responsable!/
Je suis restée zen, je ne lui ai pas pété sa gueule (même si elle l'aurait bien mérité!)...
Et si j'ai accepté que ma fille voit son psy scolaire à deux balles (pardon si y'a des psys scolaire parmi mes lecteurs!), c'est uniquement pour ne pas qu'elle prenne Lola en grippe jusque la fin de l'année et que ma fille en bave 7 heures par jour et que cela resterait "entre nous" , dans le cadre de l'école uniquement (pas dans le dossier scolaire)...
Du coup.... J'ai mis de l'eau dans mon vin.... beaucoup beaucoup d'eau... j'ai aussi mis mon poing dans ma poche et une grosse pile de mouchoirs par dessus et je suis rentrée passer mes nerfs à la maison...
J'avais presque oublié tout ça lorsque j'ai reçu un courrier du rectorat de l'académie, informé de la situation difficile dans laquelle ma fille se trouvait ! Ah carrément !!!! Drôle de définition de "entre nous" !!!!
Donc convocation express avec la psy de la circonscription....
C'était donc vendredi...

Je me suis préparée à cet entretien pendant des heures dans ma tête...
Quel comportement adopter ? Non pas que je ne sache pas quoi dire mais je dois absolument faire très attention...
Je suis sanguine et impulsive et si je fais un pas de travers c'est ma fille qui essuiera les plâtres le reste de l'année et visiblement un an de plusss à en croire l'institutrice!!!
Donc... Je dois me tenir, tout en faisant passer le message...
Forcément, la psy accordera plus de crédits au dire de la maîtresse qui a déjà dû la briefer sur notre cas et moi je vais passer pour un cas social qui ne sait pas gérer son enfant !
Christophe m'a dit "tu verras, elle va chercher à te faire parler, te demander comment s'est passé ton accouchement et vouloir lui faire faire des tests de QI dont les résultats resteront dans le dossier scolaire de notre fille pendant toute sa scolarité et qui serviront à appuyer une demande de redoublement"...
Nous sommes tous deux d'accord : hors de question qu'elle passe ces tests dans ce contexte... Surtout qu'elle est capable de les torcher comme jamais si elle n'a pas envie...
Donc je dois expliquer à sa psy que je refuse ses tests et elle ne doit pas se braquer
Hummmmm ça promet!
Me voilà donc en route pour l'école... -7° dehors, je caille !
J'ai un peu l'impression de retomber en enfance et d'être convoquée dans le bureau du directeur quand mes deux clandestins refont surface ! Tiens ça faisait longtemps!

Vl'a que le diablotin s'agite:
-Ah mais alors là tu vas droit dans le mur !!! Au nom de quoi tu te sens inférieure ? Cette psy n'a rien à t'apprendre sur ta fille. Cela fait 6 ans que tu bosses dans la psychologie, tu es la famille d'accueil à qui on confit les enfants en grandes difficultés, ce ne serait pas le cas si tu n'étais pas à la hauteur !!! Cette bonne femme est certainement moins douée que toi sans quoi elle serait psy dans un cabinet et non pas dans une école !!! (Oups... j'espère vraiment que je n'ai pas de psy scolaires dans mes lecteurs sinon je crois que je viens de les perdre à jamais!)
Et là pour une fois l'angelot est 100% d'accord!
- Tout à fait raison... de toute façon tu vois bien que quand tu t'écrases et que tu fais profil bas , les autres en profite pour te marcher dessus, alors tu te redresses, tu te remémores toutes les techniques psychologiques que t'as appris aux formations de l'hôpital et tu fonces!
Objectif : Pas de test pour Lola et leur montrer à qui ils ont à faire ! Le but, les décourager de s'opposer à toi et qu'ils foutent la paix à ta fille... Et tant qu'à faire... Flinguer un peu sa prof qui se lâche vraiment trop à mon goût!!!

Arrivé là je vois une petite bonne femme arriver au bout du couloir... La même que la maîtresse , tout pareil, même mèches blondes, mêmes fringues, même façon de se déplacer, mais modèle "5 ans de moins"...
Zut... Elle est tirée à 4 épingles, chuis en jean, parka et trotinette que je n'ai pas encore eu le temps de parker... Pour la crédibilité face à ce genre de bonne femme la trotinette c'est tout faux... Y va donc falloir faire très fort tout de suite pour effacer rapidement l'air consterné qu'elle a pris en me toisant de haut en bas!!!
Mais pas moyen d'avoir la paix et de me concentrer... Faut toujours que mon diablotin la ramène !
- D'accord, t'as vu l'genre de la gonzesse... Tu prends toi et tu vas chercher à l'opposé !!! Les apparences avant tout !!! A bien besoin d'un style surfait pour compenser le manque de confiance en elle... Tu la retournes comme une crêpe en appuyant là où ça fait mal!!!
- Euh... On se calme ! Elle ne peut pas la retourner comme une crêpe non plus... N'oublies pas l'objectif: ne pas la braquer...
Je suis d'accord pour le "frapper fort tout de suite", mais piano comme diraient les italianos!!!

Je rentre donc dans l'infirmerie qui nous servira de bureau ...
Elle s'installe derrière la toute petite table, sort le dossier de Lola (2 feuilles anotées par sa maîtresse pour base de l'entretien)
Et elle commence...
-Alors.... Parlez-moi de votre fille.... Mais commençons par le commencement... comment s'est passé votre accouchement ???

Fatalement, ange et démon se déchaîne...
-Warf! warf! warfff!!! Qu'est-ce que ça peut-être prévisible un psy !!!!
Allez vas-y mets la mal à l'aise !!! Elle n'avait qu'a pas te regarder comme ça dans le couloir!!!
- Tutututttt... Doucement... Faut pas non plus s'en faire une ennemi dès le début...
Mais là elle le cherche quand même...

Un sourire m'échappe et elle m'interroge...
Tant pis elle l'aura pas volé !!
- Oh rien.... C'est juste que mon mari m'avait dit que vous commenceriez par cette question!

A la vue de sa tronche en décomposition mon diablotin se déchaîne !!!
Sautillant sur mon épaule il crie:
- Yihahhhh !!! En plein dans le mille !!! Bravo Fofie !!!! Lamines-la !!!!!
- Hey ! on se calme.... 1 partout balle au centre... tu l'as bien retourné, t'as semé le doute chez elle... Profites-en mais joues-la fine!

Elle m'interroge sur les problèmes que rencontre Lola...
Je lui explique qu'elle en à juste 3 (ce qui n'est déjà pas si mal)
• Elle est partisane du moindre effort et va donc toujours au plus facile en premier.
• Elle fonctionne principalement à l'affectif...
• Et elle est hypersensible.
Lors de mes explications j'emploie un ou deux mots de jargon psychiatrique et elle me reprends comme une gosse
- Ah mais attention madame, vous employez-là des termes biens spécifiques, que l'on emploie pas à la légère!

Aïe.... Fallait pas me reprendre de haut comme ça... Tu vas le regretter...
Je me suis redressée... et l'ai "assommée" avec mon expérience en psychologie...Le fait que des psy viennent à la maison tous les mois et que jamais ils n'ont rien remarqués etc etc...

Du coup, curieusement: changement de sujet !

La voilà qui embraye sur les fameux tests qu'elle veut lui faire passer... Sans jamais mentionner les fameux mots "Test de QI"... J'ai droit à tout le champ lexical mais pas ces deux là... Et je sens très bien que c'est volontaire...
Alors forcément....
- Mais euh.... Je peux voir vos tests ??? Vous me parlez bien des test de QI ???
La voilà qui bredouille:
-Euh oui mais non... Enfin ce sont bien des test de QI mais loin de nous l'intention de noter l'intelligence de votre fille !
- Il me semble pourtant que c'est le but de ce genre de test...

Bon... Nous y arrivons... C'est normalement maintenant que cela va dégénérer...
Je vais lui dire ce que j'en pense, ça ne va pas lui plaire etc etc...

Donc très fermement et très calmement je réponds:
- Je refuse catégoriquement que vous fassiez passer à ma fille ce genre de test !
Et fatalement elle panique !
- Mais enfin, je ne vois pas pourquoi...

Et là.... Là.... Je me suis surpassée comme jamais...
Méthodes psychologiques appliquées à 100%, réussite : 200%
Voici un aperçu de notre conversation:
- Je refuse que les résultats d'un tel test puissent figurer dans son dossier scolaire.
- Mais il n'est pas du tout question de cela madame , il n'y aura pas de rapport écrit, aucune trace de ce test nulle part !
- Ben voyons! Et donc vous avez un supérieur hiérarchique qui ne vous demande aucun rapport, aucune paperasse, aucune trace de votre travail vous ???
- Mais il faut que vous compreniez que cela me permettra de comprendre sa méthode de réflexion lorsqu'elle se retrouve confrontée à un problème de mathématique par exemple...
- Vous voulez connaître ses réactions face à un problème de maths... Et bien faites lui faire un exercice de maths, là vous avez mon accord !
- Mais... Il est tout de même important de connaître son potentiel...
- Bon écoutez-moi bien... Vous venez bien de me dire que vous êtes psy officielle de ce centre scolaire depuis 10 ans pour tous les enfants de la maternelle au collège ?
- Euh oui.... Mais je ne vois pas...
- Laissez-moi continuer ! Ma fille est dans cette école depuis 7 ans... Chaque année elle est passée dans la classe supérieure sans que nous ayons à intervenir en sa faveur au conseil de classe... Dans ce cas, ne pensez-vous pas que si ma fille avait eu des problèmes ils auraient été détectés avant non?
- Euh... si effectivement....
- Chaque année, ce fut le même scénario, chaque année nous avons travaillé main dans la main avec le professeur et cela s'est toujours bien passé... bien sûr il a fallut que certains s'adaptent un peu à Lola...
Et cette année, je tombe sur une prof qui la connaît depuis 2 mois, qui ne sait pas s'y prendre avec elle, et qui, plutôt que de se remettre éventuellement en question, préfère affirmer que c'est ma fille qui a un problème !
Quand ma fille qui a depuis le début de l'année 2/20 de moyenne en orthographe, travaille et ramène un 14/20 trouvez vous normal que l'annotation de la maîtresse soit "insuffisant" ???
Et que ce soit pareil en histoire et en maths ???
- Euh... je ne peux pas juger, elle a sans doute de très bonnes raisons... (Forcément ! Elles se soutiennent ces deux cochonneries !) Mais vous ne comprenez pas que ces tests m'aideront à aider votre fille, si vous ne les faîtes pas pour elle, faites les pour moi...

Et là... Alors qu'elle détourne le regard... Vieille technique de déstabilisation:
-Euh... vous pourriez me regarder dans les yeux quand je vous parle ! (Là c'est moi qui prends l'ascendant , le rôle du directeur et elle le mauvais élève !) Cela fait une heure que nous discutons très bien... J'ai suffisamment de notions de psychologie pour reconnaître une personne qui fait bien son métier (attention mon nez, picocchio se réveille !)... Vous n'allez tout de même pas me dire que vous ne sauriez pas venir en aide à ma fille sans le support de ces tests??? Je suis persuadée que vous allez réussir à la comprendre et à l'aider uniquement en parlant avec elle... je me trompe ???
- Euh... Non non! (Comment pouvait-elle me dire le contraire, çela aurait été avouer son incompétence!) C'est juste que... euh...je ne comprends pas votre choix !

A ce moment, mon diablotin et mon angelot jubilent tous les deux, limite déguisés en pom-pom girls scandant mon nom : "Donnez moi un F... Donnez moi un O , je veux un F et un I.... FO-FIE !!!!!!"
Vas-y achève là...
Le coup de grâce !!! Le coup de grâce!!!

Calmez-vous les clandestins ! J'y arrive au coup de grâce!!!
- Mais je ne vous demande pas de me comprendre mon choix madame, quoi que c'est pourtant votre métier. Je vous demande de l' accepter, et surtout de le respecter !
Toujours dans le soucis de garder l'ascendant et l'initiative, je me suis levée pour partir et me suis rhabillée (C'est moi qui décide quand c'est fini ou pas!)

Forcément , c'est resté sans réponse ! Et l'entretien s'est terminé là... Elle semblait néanmoins flattée du compliment sur ses compétences que je venais de lui adresser et m'a quittée avec un sourire.... Mission accomplie: Entretien pas trop parti en live, Lola ne passera pas de tests, j'ai un peu linché la maîtresse... Et en plus j'ai gardé le dessus...
Pfiouuuu... Je fais de sacrés progrès !!! lol

Je pense cependant que nous avons un point commun elle et moi...
Quand j'ai franchis la porte de l'école, ses premiers mots devaient être les même que les miens :
"Quelle conne celle-là !!!!

Bon voilà... Si mercredi dernier vous n'étiez pas complètement convaincu de la défaillance de ma stabilité mentale, je pense que cet épisode d'Ange et Démon me classera définitivement dans la case "N'a plus la lumière à tous les étages" !!!
Et ben soit ! J'assume !!!




6 commentaires:

boubou a dit…

moi je savais déjà que tu n'avais plus la lumiére a tout les etages .. mais c'est pas grave !!! au moins on se comprend !!!!!!

c'est beaucoup moins drole quand on connait déja une partie du texte ....

Mais trop bien t'a assurée comme une chef !!!!!

laurence a dit…

A ma connaissance, les psy scolaires ne sont pas du tout psy, ce sont des instits qui suivent une formation qui ne dure pas autant qu'un cursus universitaire bien loin s'en faut. Alors effectivement on peut s'interroger sur leur neutralité, voire même sur leur compétence ??
Ceci dit, s'il se trouve un lecteur psy scolaire, qu'il donne son avis, peut-être que l'on se trompe !!
Bonne journée.

Eddye a dit…

j'adooore :-))
ma fille est suivie au cmpp de la région, et je ne veux pas que l'école s'en mêle, justement à cause du dossier scolaire...
:-))

Anonyme a dit…

BRAVA!!!!!!!!!!!!!!

Tata Claire a dit…

Une ola pour ma grande soeur : ooooollllllaaaaaaaaaa !!!!

Cédric a dit…

Bonjour, je me permets un petit bémol, 2 ans plus tard (c'est mieux que 3).

D'une part, les enseignant(e)s n'ont pas accès aux résultat du QI ; ils ne figurent donc pas dans le dossier scolaire.

D'autre part, si ces tests ne servent pas à "comprendre l'enfant", ils ont un avantage : c'est bêtement un nombre qui permet de vérifier le potentiel de votre enfant. En dessous d'un certain seuil (67 si mes vieux souvenirs sont bons), l'enfant a besoin d'être orienté (CLIS....), au dessus il restera dans le cursus classique.

L'accepter (votre fille aurait réussi haut la main) aurait bloqué toute idée d'orientation et toute idée de redoublement. Bref elle se serait calmée (j'ai lu la suite des aventures sur votre blog).

Cordialement, bonne continuation.
Un enseignant qui aurait aimé avoir votre fille dans sa classe et qui a pris ce blog sur le tard.