dimanche 21 mars 2010

Christophe: 1 - La Tour Eiffel: 0

Voilà des mois que Christophe s'entraîne comme un fou qu'il pleuve, qu'il vente ou qu'il neige...
Même quand il faisait -4°, il sortait courir ou faire du VTT !
Objectif : courir 80 km par semaine + du vélo + des étirements... Pour être au top le 20 avril 2010... Date de l'Eco-Trail de Paris !!!
Inscrit depuis Août dernier la course n'est pas gagnée :
80 kilomètres de course nature pour relier Saint-Quentin en Yvelines au Premier Etage de la Tour Eiffel en moins de 12 heures ! Ah j'oubliais deux petits détails : 90% de chemins et sentiers et 2000 mètres de dénivelés positif ! (Qui l'eut cru pour un trail qui arrive au coeur de Paris!)


Bon bref, il s'agit là d'un vrai défi pour mon homme qui est plus spécialiste du "courir très longtemps" (+ de 12 heures) mais doucement, plutôt que du "courir vite , non-stop et longtemps" (12h) ... Pas facile de tenir le rythme sur la distance de deux marathon en grimpant et descendant Non stop !
L'entraînement fut donc de taille...

Objectif premier : conjurer le mauvais sort de ses trois derniers gros trails :
Jamais deux sans trois c'était fait ! Il fallait briser la spirale de l'échec sur les gros Ultras ! (Les 50/60 km passent à peu près facilement, mais dès que c'est plus de 80km la poisse s'abat sur lui !
Voilà donc un mois qu'il prenait 1000 précautions pour ne pas se déplacer le dos ou le bassin (fragile depuis le GTN), il avait rencontré deux fois l'ostéo, ne faisait plus d'activités susceptibles d'être dangereuses genre le waveboard ou la trottinette par exemple...
Il redoutait la gastro en pic épidémique chez nous depuis 15 jours, se lavait les mains 10 fois par jour, diffusait des huiles essentielles et se gavait d'EPP en prévention !
Il avait tout envisagé... Tout sauf :
- Que je me casse le pied à trois jours du départ. (Il a d'ailleurs dû répéter une bonne trentaine de fois "jle crois pas ! C'est pas possible, j'y crois même pas !!!!"
- Que la veille du départ il passe sa matinée au urgences et son après-midi à courir pour une prothèse (article à venir demain sur le sujet...)
- Que sa petite femme qui devait venir le rechercher à minuit à la Tour Eiffel et le ramener à la maison au beau milieu de la nuit ne puisse plus conduire
- Que la veille au soir, avec les complications de mon pied à 21 heures sont sac ne soit pas encore prêt !
Et comme si cela ne suffisait pas: il n'a pas plu une goutte depuis 3 semaines et ils annoncent le déluge pour le lendemain !!!
Mon mari n'a alors plus aucun doute "Dieu le déteste" et joue avec ses nerfs !

Donc à 6 heure du matin le Jour J y'avait encore des "J'men fiche j'pars pas dans ces conditions"qui fusaient dans la maison !
Mais il est parti... Bien décidé à prouver à l'autre là-haut qu'il doit changer de souffre douleur et qu'il en faudra plus pour l'arrêter !
Il est finalement parti avec son Père qui a assuré comme une bête en le conduisant au pied de la Tour Eiffel pour retirer son dossard...

Puis l'a conduit à Saint-Quentin en Yvelines pour le départ de la course et l'a suivi étape par étapes... Tout le chalet avec Julie venue prêter main forte pour s'occuper des gnômes le supportait par texto... Jusqu'au km 53... Et le sms qui va avec :
"Km 53, peux plus".

L'appel est terrible, il n'en peut plus, veut arrêter,il est trempé jusqu'aux os, frigorifié, il a déjà battu son record du "50 km course" de plus d'une heure, mais là c'est trop , avec la semaine qu'il a eu, le manque de sommeil, le stress , ses jambes n'avancent pus , il ne passera pas les barrières horaires de toute façon... Il a pourtant une heure d'avance... Et il ne reste "que" 27 kilomètres... mais 27 de trop.
Il est calme, satisfait de sa course et compte bien rentrer boire la Guinness qui l'attend au frigo !!!
- "Que Néni mon chéri, si tu rentres maintenant c'est pas une Guinness que je vais te servir c'est une Kronembourg !!!! Ca fait des mois que tu nous fais ch--- avec ton entraînement de Biiiiiip.... C'est pas pour rendre ton dossard alors que t'es même pas blessé , alors tu manges un coup, tu picoles si tu veux, tu te masses, tu fais ce que tu veux mais tu repars !!!! Ca ira forcément mieux dans quelques kilomètres !!!!"
Je ne sais pas si c'est la menace de la Kronembourg qui a fait son effet mais il est reparti...
Il a avancé pas après pas vers la Tour Eiffel en recevant des textos tous les 3km...

" Courage, la Tour Eiffel n'a jamais été aussi proche... Toute la famille te soutient !"
" Allez va danser une gigue au premier étage de la Tour Eiffel"
(référence au Dernier Samaritain, avec Bruce Willis )
"Allez cours Forest , on est tous fiers de toi !"

Et quand la Tour Eiffel est en vue ça donne des ailes, même si elle est encore loin...
Il re-court, double les coureurs mal en point par dizaines et remonte au classement.
L'arrivée sur le Quai Branly se fait sous les acclamations de centaines de supporters qui encouragent et félicitent coureur après coureur grâce à leur nom sur les dossards...
Les dernières marches de la dame de fer ne sont même plus pénibles...
Il terminera donc le trail avec une bonne heure et quinze minutes d'avance sur les barrières horaires...
Mieux, se classera dans les 900 emes sur 1600 coureurs au départ !!! Et encore il aurait gagné facilement 100 places si il n'avait pas dû faire demi-tour après 1km de course à la sortie d'un ravitos pensant y avoir oublié sa lampe frontale qui était en réalité sur son front (mais après 11 heures de course on a plus vraiment les idées claires!).

Conclusions:
Mon mari arbore fièrement son polo Finisher depuis hier soir, les courbatures sont là bien sûr, mais pas de blessure au rendez-vous (heureusement !!! Imaginez-nous à deux en béquilles! C'coup-ci on était fichus!)
Jamais ses résultats n'ont été si bons alors que les conditions d'avant et de course étaient minables...
Le travail paie , les résultats encouragent...
Merci à tous ceux qui ont rendu cela possible, ceux qui l'ont soutenu et encouragé, merci Julie, merci Michel sans qui rien ne se serait fait...
Et surtout... surtout...

Bravo mon coeur !!!!!

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Bravo, bravo, bravo !!!! C'est fabuleux. Quel exploit. T'es trop fort !!

A quand les entraînements par chez moi ? Et si tu venais faire un tour au "Glacier 3000 Run" ? Je sais que tu aimes les courses longues, très, très longues, mais cela pourrait te faire un changement. Va faire un petit tour sur le site internet.

Bravo encore et plein de becos à tous !

Annette dans ses alpes.

Eddye a dit…

Ah ben oui, mais attends, moi, sous la menace de la kro, j'aurai fait pareil !! ;-p
Et bravo à christophe :-)

boubou a dit…

encore bravo a notre finisher !!!!!
bisous a toute la famille

berloule59 a dit…

Bravo mon vieux!

Le sort est donc conjuré, tu es bien récompensé pour les efforts fournis.....
ça fait plaisir!