lundi 22 mars 2010

"Purple Foot*"...

* Pied violet pour ceux qui ne parlent pas Anglais !!!

Bon allez... j'vous raconte !
Aujourd'hui je me ridiculise en public devant ma centaine de lecteurs quotidiens...
Je vous raconte comment je suis rentrée dans les anales du service des "urgences traumato" de mon hôpital local !
Donc mercredi dernier après-midi... Première après-midi printanière depuis des mois et des mois... Les enfants n'ont pas école... Nous décidons donc de ressortir les vélos du garage qui y dorment depuis des mois...
(Non je ne me suis pas fracturée le pied en vélo... C'est d'un bannal! lol)
Nous voilà donc dans notre rue, avec les vélos quand l'objet du délit entre en scène...
Voilà donc avec quoi je me suis foutue en l'air mes prochaines semaines !!!


Eh ! Ca fait des mois qu'elle me fait de l'oeil cette trotinette ! A savoir que la trotinette (de base en alu, avec deux roues) est mon principal moyen de locomotion depuis près de 3 ans... Je crois que j'avale plus de kilomètres par semaine en trot' qu'en voiture et jamais je ne me suis ramassée avec elle !
Et depuis que ce nouveau jouet est sur le marché... Je lorgne dessus, j'aime la manière de la faire avancer sans avoir à pousser, juste par des mouvements du bassin, je trouve ça joli !
Mais bon à 100 euros, ça fait tout de même un peu cher ! Sauf que là , ce sont mes petites voisines qui l'ont achetée...
Et puis avec tous les coups de main que je leur refile pour les DNS de maths toutes les semaines, elles ne pouvaient pas me dire non... Du coup je leur ai emprunté leur joujou le temps de descendre et de remonter quelques fois la rue...
Cela devait bien faire une demi- heure que j'aurais du retourner travailler quand Lola m'a chauffé pour une petite dernière...
- Bon Ok mais c'est la dernière hein !!! Après je retourne travailler... Finie la pause !!!
Pas manqué, pour accélérer il faut se pencher en arrière, enfin les fesses en arrière...
Et la trot' (qui était pourtant un modèle adulte pour 100 kilos) à basculée pour un beau salto...
Ce qui aurait dû n'être qu'une petite chute sans gravité sur les fesses à viré à la catastrophe quand j'ai réalisé que j'allais chuter sur mes fesses et que la dernière chute de ce genre m'a brisé la colonne vertébrale me laissant miraculeusement mes jambes... J'ai donc essayé de me rattraper en voulant glisser ma jambe sous mon corps pour amortir ma chute... Quand je suis retombée sur mon pied de tout mon poids, le pliant dans le mauvais sens (mes orteils ont touché le talon mais par la semelle !!!) Dès fois on à des réflexes à la con !!!
Vision de cauchemar d'un quart de seconde de mon pied dans ce sens là suivie immédiatement d'une violente douleur jusqu'au genou !!!
Impossible de me relever clouée au sol, incapable de crier ou d'appeler à l'aide tant la douleur était forte.
Christophe finit par arriver, étonné de ne pas me voir debout...
- Ben alors? Relèves toi !
- Euh , je ne peux pas , je viens de me casser le pied.
- Bah ! Qu'est-ce que tu racontes, t'es tombée de la hauteur d'une chaise à peine... même pas spécialement violemment... allez lèves-toi !
- Euh... Pas besoin de tomber de haut... je t'assure que mon pied est cassé...
- Mais non, allez bouges tes orteils !
- Ben justement ils ne répondent plus... Plus rien ne bouge... Pour ça que je te dis que c'est cassé !

Et c'est là que mon mari se décompose !!!
Je mettrai bien 10 minutes avant de savoir me relever sans tourner de l'oeil... Chute de tension violente avé les papillons et tout et tout !!!
Avons ressortis en catastrophe les vieilles béquilles du garage pour que je puisse rejoindre la maison... Et l'hôpital !
Absolument certaine d'avoir le pied cassé autant ne pas perdre de temps avec un cabinet d'imageries médicales et une consultation en ville...
Les radios ont confirmées mon auto-diagnostique :fracture forcément + Entorse "Parce qu'un pied, ce n'est pas fait pour plier dans ce sens là madame !" (Ca j'pensais pas qu'on pouvait faire une entorse au dessus d'une fracture... mais pourquoi faire les choses à moitié ??? hein???)
Donc bien évidemment : Plâtre ! Les bons vieux à l'ancienne, pas les légers en résine ! Ouvert sur le devant pour laisser gonfler le pied...
1 Gramme de paracétamol dans le sang... Puis deux... Puis trois... La douleur ne passe pas...
Jeudi, dur... très dur... je collectionne les Dolipranes mais la douleur est de pire en pire... Je n'avais déjà pas dormi la première nuit, mais la second est encore pire...
Le lendemain matin au réveil, mes orteils ont triplés de volume, ils sont violets... Purple !
La première consultation de la journée chez mon généraliste sera la mienne...
A la Homer Simpson, il lâchera un "Ouh Pinaise" en voyant mon pied, m'enverra de toute urgence, aux Urgences Traumato pour retirer le plâtre et en remettre un plus grand...
Re-belote aux urgences... Re-ouh pinaise !


Et du coup re-radios pour vérifier que rien n'avait bougé à l'intérieur de mon pied...
Le professeur en personne viendra m'expliquer deux heures plus tard que je ne tolère pas les plâtres, même ouverts, même allongée jambe en l'air et que donc ils ne peuvent plus me plâtrer... Si jamais mon pied regonfle, l'oedème peut déplacer ma fracture... On ne prend donc pas le risque !
Me voilà donc sans plâtre avec une chaussure de protection assez limitée mais surtout interdiction de poser pied à terre pendant.... Au moins tout ça !!! Prochain rdv : Mardi matin !
Super... 3 semaines minimum en béquille dans une maison avec escalier avec 4 gnômes à gérer + mon travail... Hummmm...
Le plus dur , c'est encore les béquilles...
Si quand j'étais gosse je trouvais ça rigolo (de jouer 5 minutes avec celle des autres) je n'avais jamais imaginé l'enfer que cela pouvait être pour deux petits bras pas musclés pour deux soux de porter tout un corps trop lourd.
Et très vite mes bras me lâchent... Je découvre avec horreur des muscles endoloris dont je ne soupçonnais même pas l'existence ! Mes triceps sont en feu, ma jambe droite qui amortit tous mes sauts chancelle... J'ai l'impression que l'acide a remplacé le sang dans mes muscles...
Mon dos, mes épaules... Tout n'est plus que douleur... Je cartonne les remèdes naturels contre les courbatures qu'utilise Christophe après ses épreuves de "coureur d'élite"... Je mange des sardines à l'huile à tous les repas (excellent pour les courbatures !).
Et le soir je rampe péniblement jusque mon lit après avoir gravi (sur les fesses) mes escaliers !
Je n'en peux plus.... Le papa de Christophe nous a prêté une chaise de bureau à roulettes, devenue "fauteuil roulant officiel" pour traverser en long et en large mon salon, économisant tant que je peux mes sauts de cannes...
A chaque pas saut, je pense au galbe de ma future silhouette de rêve que j'aurai dans quelques semaines à travailler un gainage musculaire intensif !!!
Et jusqu'alors, c'est ma seule consolation !



6 commentaires:

Maylis a dit…

ah ben là j'y croyais pas mais si, c'est presque aussi bête que Christo...sauf que toi tu n'as pris aucun risque volontaire quand même!
Je compatis d'autant plus...pour la réeducation, on a super kiné, n'hésites pas!
Gros bisous

marie a dit…

Bon, ben j'avais presque trouvé ! a part que t'as même pas eu besoin de la laisse du chien pour te prendre les roulettes dedans ! Mais c'est vrai que c'est pas la trottinette à laquelle je pensais...
Allez, bon courage pour ta séance de muscu ! C'est le début qui est le plus dur !

Eddye a dit…

rho la vache, je compatis !

Fanny a dit…

ah ouais dis donc !!! ben moi aussi je compatis , parce que pas de platre 3 enfants , tatati tatata , ben t'as quand meme le droit de te plaindre !!!!!et on te soutient !

boubou a dit…

j'espére que tu va vite t'en remettre car y a une toiture ki t'attend ds 15 jours a peine !!!

Juliette a dit…

Dis donc, quand tu fais les choses, c'est pas à moitié...
Bon courage, et bon rétablissement (et si je n'habitais pas si loin je t'aurais volontier donné un coup de main, mais mon aide sera surtout morale!)
A bientot avec de meilleures nouvelles j'espère...